Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sauver la ferme Pie noir de Plouguerneau

mercredi 27 juin 2018 à 6:07 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel

Trouver 25 000 personnes prêtes à donner dix euros. Le pari semble un peu fou, mais Marie-Pierre Thiais et Eric Jezegou tentent de sauver leur exploitation et leur savoir faire. Un comité de soutien s'est mis en place. Les clients y croient. Mais il y a urgence.

Marie Pierre au coté du maire de Plouguerneau
Marie Pierre au coté du maire de Plouguerneau © Radio France - Valérie Le Nigen

Plouguerneau, France

Eric Jézegou est passé d'une exploitation conventionnelle à une exploitation raisonnée il y a 3 ans.  Et sa femme Marie Pierre a commercialisé les produits en créant l'EURL Pie Noir et Cie. Le beurre, les produits laitiers, la viande, tous les produits de la ferme ont le vent en poupe, mais l'exploitation est freinée par la dète contractée avant le passage à l'agriculture raisonnée : 250 000 euros contracté auprès du Crédit Agricole. La banque annonce une saisie au 1° septembre. Eric et Marie Pierre ont décidé de se battre.

Un comité de soutien dynamique

Il y a urgence. Un comité de soutien commence à se mettre en place, avec des amis, des restaurateurs, des clients. Thierry Beauvy président des restaurateurs de la pointe Bretagne  et patron du restaurant " Le Ruffé" ainsi que le chef étoilé Patrick Jeffroy ont fait savoir qu'ils soutiennent le projet.

Le maire de Plouguerneau, Yannig Robin a bien l'intention que la collectivité locale aide aussi : " il faut savoir ce que l'on veut. On ne peut pas souhaiter des circuits courts et ne pas aider cette ferme ! Nous prenons déjà des produits laitiers pour la cantine."

Pour les particuliers, l'idée est d'envoyer des chèques de 10 euros minimum, à la ferme.

Du conventionnel au raisonné

Concrètement, il y a trois ans, Eric est passé d'un troupeau de vaches prim Holstein qu'il qualifie d'usine à lait à un nouveau troupeau de Bretonnes Pie Noir, moins productive mais dont le lait est réputé. Le mode de traite est passé d'un robot à un chariot. L'alimentation du cheptel est passée de l'ensilage de mais à de l'herbe avec un complément de foin et de betteraves l'hivers.  La transformation du lait en fromages, yaourts, lait ribot, beurre crème est un succès.  Mais le couple est dans l'impasse en raison des dettes contractées alors que l'exploitation était en conventionnel, notamment avec l'achat du robot. 

Le soutien est à adresser sous forme de chèques, avec vos coordonnées,  à Marie-Pierre Thiais ou Eric Jézegou, 654 Keroudern 29 880 PLouguerneau.