Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sébastien Poncet (JA) : "Cette loi donne des garanties aux agriculteurs"

mercredi 31 janvier 2018 à 9:16 Par Pierre Mouny, France Bleu Isère

Sébastien Poncet, agriculteur à la Bâtie-Montgascon et président des Jeunes agriculteurs 38, était l’invité de France Bleu Isère. Il est revenu sur la loi présentée, ce mardi en conseil des ministres et qui résulte des états généraux de l’alimentation qui ont été clôturés le 21 décembre dernier.

Jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs © Maxppp - -

La Bâtie-Montgascon, France

Après 14 ateliers, 75 réunions et 163 000 votes, les états généraux de l’alimentation se sont clôturés le 21 décembre dernier. Ce mercredi matin, une loi est présentée au conseil des ministres. Sébastien Poncet, agriculteur à la Bâtie-Montgascon et président des Jeunes agriculteurs de l'Isère était l’invité de France Bleu Isère. Il a partagé ses espoirs de pouvoir enfin « sortir du tunnel ». 

Sébastien Poncet affirme que les agriculteurs « ont, cette fois, bien été entendus ». Pour lui, la loi présentée mecredi matin « correspond aux attentes des agriculteurs prononcées pendant les états généraux ».

Le gouvernement doit aider les agriculteurs à se structurer en groupement de producteurs

Une des mesures phares, c’est de permettre aux agriculteurs et producteurs, de proposer leurs prix à la grande distribution et aux industriels. Le président des jeunes agriculteurs espère que le gouvernement va « aider les agriculteurs à se structurer en groupement de producteurs » pour négocier les prix, face aux mastodontes des grandes industries.  L'objectif est de pouvoir négocier des « prix décents afin de couvrir les coûts de production ». 

Autre mesure, les promotions qui ne pourront pas dépasser 1/3 de la valeur du produit. L’agriculteur de la Bâtie-Montgascon nuance : « Cela peut protéger les agriculteurs, à condition que la marge des grandes surfaces sur les produits n’augmente pas. »

Il y a une vraie demande de la société de manger bio, nous devons en tenir compte

Dans ces états-généraux, on voit apparaître un développement privilégié du bio et du local. Sébastien Poncet commente : « Il y a une vraie demande de la société de manger bio, nous devons en tenir compte et ne pas laisser ce marché aux industriels. » Mais il souhaite que l’on « n’oublie pas l’agriculture conventionnelle qui permet de nourrir la majorité de la population ». 

Même dans un monde où beaucoup de décisions se font à l’échelle européenne voir mondiale, le président des jeunes agriculteurs pense que cette loi peut vraiment « donner des garanties aux agriculteurs, pour vendre leur production et pour les consommateurs de manger français ». Il espère que sa profession va pouvoir sortir de la crise, c’est vital selon lui, si l’on veut continuer à « avoir des agriculteurs français ». 

Sébastien Poncet