Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Sécheresse : 78 départements concernés par les mesures de restriction d'eau

-
Par , France Bleu

78 départements sont désormais concernés par des mesures de restriction d'eau en raison de la sécheresse, selon le site gouvernemental Propluvia. Les difficultés se font ressentir sur tout le territoire.

78 départements sont concernés par la sécheresse
78 départements sont concernés par la sécheresse © Radio France - Adèle Bossard

La sécheresse continue de toucher davantage de départements : ils sont désormais 78 à être soumis à des restrictions d'eau selon le site gouvernemental Propulvia, mis à jour à minuit. Cela fait deux de plus que la semaine dernière. Premiers concernés, les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme. Le gouvernement a ainsi annoncé qu'il va permettre l'ouverture du régime des indemnisations pour "calamités" aux agriculteurs et éleveurs victimes de la sécheresse, comme des dégrèvements sur la taxe foncière pour les plus sinistrés. "On prend des mesures exceptionnelles pour accompagner les agriculteurs face à des épisodes de sécheresse qui ne cessent de se répéter", a déclaré le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie. 

Dans certaines régions, les orages de ces derniers jours ont permis d'améliorer les débits des cours d'eaux. C'est le cas dans le Cher, mais cela reste insuffisant : de nombreux bassins versants ont toujours un niveau inquiétant, en-dessous du seuil de crise. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Adapter l'agriculture à la sécheresse

Invité de nos confrères de franceinfo, le secrétaire général de l'Association générale des producteurs de maïs (AGPM) Franck Laborde a lui demandé à "_faciliter le stockage de l'eau_". "Les besoins du maïs en eau se font lorsqu'il ne pleut pas beaucoup, en juillet et en août. Il faut d'un côté abonder les budgets pour créer des réserves d'eau, mais aussi faciliter les démarches administratives qui permettent de les créer." a-t-il déclaré. Il compte pour cela sur le gouvernement et l'Union européenne.

Autre demande de Franck Laborde : "bénéficier des méthodes de recherche et d'amélioration génétiques" qui permettent aux cultures de mieux résister à la sécheresse. "Tous nos concurrents mondiaux et européens bénéficient de ces techniques. _Le challenge numéro 1, c'est de relever le défi de l'économie de l'eau par les plantes_", selon le secrétaire général de l'AGPM. 

Selon François Tardieu, directeur de recherches à l'Inra (l'Institut national de la recherche agronomique), "quelle que soit l'espèce, on a quand même pas mal de ressources génétiques qui permettent de s'adapter". "On n'a pas forcément besoin d'OGM pour faire ça", explique François Tardieu. Une autre solution est d'introduire d'autres espèces plus adaptées aux fortes chaleurs "mais c'est plus compliqué, parce qu'il faut une filière. Par exemple, le sorgho [céréale développée en Afrique et en Asie notamment] qui est une plante assez bien adaptée, on manque d'une filière pour l'instant. Comme il y a des maïs qui ont à peu près les mêmes caractéristiques que le sorgho, c'est peut-être plus intéressant d'aller chercher des maïs plus résistants."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess