Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sécheresse en Côte-d'Or : 500 kilos de poissons sauvés lors de pêches de sauvetage

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les pêches de sauvetage ne sont pas forcément la panacée pour sauver les poissons déjà en souffrance à cause du manque d'oxygène et du manque d'eau. Il faut bien étudier l'endroit où on les rejettent pour éviter une trop forte concentration au même endroit dans les rivières de Côte-d'Or.

Les techniciens de la fédération de pêche de Côte-d'Or aux côtés des membres d'une APPMA lors d'une pêche de sauvetage dans le Nord Côte-d'Or
Les techniciens de la fédération de pêche de Côte-d'Or aux côtés des membres d'une APPMA lors d'une pêche de sauvetage dans le Nord Côte-d'Or - Fédération de pêche de Côte-d'Or

Dijon - France

Pour tenter de sauver le poisson piégé dans des rivières presque à sec, la fédération départementale de pêche a organisé quatre pêche de sauvetage depuis le début de l'été. Elles ont eu lieu sur la Tille, sur la Brenne, sur l'Ource et sur la Seine dans le centre-ville de Châtillon-sur-Seine. Près de 500 kilos de poissons au total ont pu être sauvé : beaucoup de truites farios mais aussi quelques chabots, vairons et autres lamproies. 

Stéphane Demaizières - Radio France
Stéphane Demaizières © Radio France - Thomas Nougaillon

Des pêches électriques menées en partenariat avec les associations

Ces pêches électriques sont menées à chaque fois en partenariat avec les associations de pêche locales.  Mais elles ne sont pas faciles à organiser explique Stéphane Demaizières, agent technique à la fédération de pêche de Côte-d'Or et responsable d'une pisciculture fédérale à Velars-sur-Ouche. Il a pris part à celle de Châtillon il y a quelques semaines. "Une pêche de sauvetage se pratique avec des groupes électriques, ce n'est pas anodin, pour l'animal. Car avec les chaleurs de cet été, le poisson souffre. Il faut les remettre dans des milieux qui acceptent les poissons que l'on va rejeter. Par ailleurs il faut partir sur ces pêches avec le personnel adéquat et des bénévoles."

Stéphane Demaizières, agent technique à la fédération de pêche de Côte-d'Or

Les techniciens de la fédération de pêche de Côte-d'Or aux côtés des membres d'une APPMA lors d'une pêche de sauvetage dans le Nord Côte-d'Or - Aucun(e)
Les techniciens de la fédération de pêche de Côte-d'Or aux côtés des membres d'une APPMA lors d'une pêche de sauvetage dans le Nord Côte-d'Or - Fédération de pêche de Côte-d'Or

Prélever le poisson pour le déposer dans un autre endroit de la rivière

Lors de ces pêches, il s'agit de prélever le maximum de poissons à un endroit de la rivière où il n'y a pas beaucoup d'eau, pour le déposer dans des trous d'eau, ou du côté de résurgences plus garnies. Mais ce système n'est pas la panacée dit encore Stéphane Demaizières. "Les poissons sont déjà en souffrance à cause du manque d'oxygène, de la température de l'eau trop élevée. Il faut donc prendre toutes les précautions nécessaires, bien savoir où on les déversent parce que à l'endroit où il reste encore un peu d'eau fraîche, il y a déjà des poissons qui sont là naturellement. Il s'agit d'éviter d'avoir une surpopulation de poissons au même endroit. Car cela peut entraîner des maladies".

Stéphane Demaizières, agent technique à la fédération de pêche de Côte-d'Or

Les techniciens de la fédération de pêche de Côte-d'Or aux côtés des membres d'une APPMA lors d'une pêche de sauvetage dans le Nord Côte-d'Or - Aucun(e)
Les techniciens de la fédération de pêche de Côte-d'Or aux côtés des membres d'une APPMA lors d'une pêche de sauvetage dans le Nord Côte-d'Or - Fédération de pêche de Côte-d'Or
Les poissons sont mis à la stabulation avant d'être relâchés  - Aucun(e)
Les poissons sont mis à la stabulation avant d'être relâchés - Fédération de pêche de Côte-d'Or
Près de 500 kg de poissons ont pu être sauvé grâce à ces pêches de sauvetage - Aucun(e)
Près de 500 kg de poissons ont pu être sauvé grâce à ces pêches de sauvetage - Fédération de pêche de Côte-d'Or

Plusieurs kilomètres d'à sec sur l'Ource et la Digeanne

Michel Mavy, vice-président de la fédération et président de "la Truite Châtillonnaise" déplore plusieurs kilomètres "d'à sec" sur l'Ource et la Digeanne, un des premiers sous-affluents de la rive droite de la Seine. Deux pêches de sauvetage ont eu lieu sur son territoire. "Nous sommes équipés d'un camion avec de l'oxygène pour récupérer le poisson. Comme cela la fédération peut intervenir avec son matériel de pêche électrique. Nos bénévoles secondent les techniciens. Le dernier sauvetage que nous avons fait nous l'avons démarré à 8h30 le matin et on a terminé à 19h00 le soir. Il n'y a pas de sélection. Nous essayons de sauver le maximum de poissons." 

Michel Mavy, vice-président de la fédération et président de "la Truite Châtillonnaise"

Michel Mavy - Radio France
Michel Mavy © Radio France - Thomas Nougaillon

"Si ça continue on va nous couper l'eau au robinet"

Il faudrait que l'hiver soit pluvieux pour tenter de sauver une situation très critique pour nos pêcheurs et éviter une troisième période de sécheresse après celle de l'été 2018 et les deux périodes de canicule de l'été 2019. A défaut, les éleveurs et les pêcheurs, ne seront plus les seuls concernés par ce manque d'eau pronostique Michel Mavy.  "Je pense que tout le monde commence à s'inquiéter parce que si ça continue, un jour ou l'autre, on va nous couper l'eau au robinet et là je crois que ça va réveiller un peu de monde" prévient-il.  

D'autres pêches de sauvetage 

Courant septembre d'autres pêches de sauvetage pourraient être réalisées par la fédération aux côtés des bénévoles des Associations pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (APPMA).

Choix de la station

France Bleu