Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sécheresse : en Creuse, environ 600 kilos de poissons retirés de l'étang des Landes, presque à sec

-
Par , France Bleu Creuse

Alors que l'étang des Landes est quasiment à sec à cause de la canicule et de la sécheresse, et afin d'éviter un désastre au niveau aquatique, le conseil départemental de la Creuse a décidé d'évacuer tous les poissons du plan d'eau. Environ 600 kilos ont été sauvés ces trois derniers mois.

Depuis le bord de l'étang, l'étendu de la sécheresse est flagrante.
Depuis le bord de l'étang, l'étendu de la sécheresse est flagrante. © Radio France - Hélène Fromenty

Lussat, France

Conséquence des températures caniculaires et de la sécheresse de ces dernières semaines, de nombreux points d'eau sont réduits à peau de chagrin en ce moment. C'est notamment le cas de l'étang des Landes, à Lussat dans l'Est de la Creuse.  Actuellement, le niveau de l'eau est d'environ 44 centimètres, contre 1,70 mètres normalement à cette époque de l'année. Les jours de forte chaleur, il perd jusqu'à un centimètre en 24 heures. Alors pour éviter le scénario catastrophe - autrement dit, la mort des espèces aquatiques - le conseil départemental a entrepris de retirer tous les poissons du plan d'eau. 

En temps normal à cette période de l'année, le niveau de l'eau s'élève à environ 1,60 mètre. - Radio France
En temps normal à cette période de l'année, le niveau de l'eau s'élève à environ 1,60 mètre. © Radio France - Hélène Fromenty

Depuis le chemin au bord de l'étang, Jeff observe le paysage avec désolation. "Je suis assez triste qu'il y ait aussi peu d'eau, affirme ce touriste néerlandais. Cela fait 7 ans que l'on vient dans les parages pendant l'été, et c'est la première fois que je vois l'étang aussi bas. Je me demande surtout ce que sont devenus les poissons et les oiseaux qui se trouvaient ici. C'est inquiétant ce que le réchauffement climatique peut faire sur la nature."

En effet, près du lac on observe quelques oiseaux, mais pas forcément ceux qui auraient dû se trouver ici si la météo avait été plus douce. Et dans l'eau, il n'y a plus aucun frétillement. "C'est normal qu'ils aient évacué ! assure Richard, venu des environs de Montluçon pour se promener en famille. Autrement tous les poissons auraient crevé. C'est bien de les préserver."

Cinq opérations de sauvetage en trois mois 

Pour le sauvetage, c'est Nicolas Boissier, un pisciculteur creusois qui est intervenu. Au total, son équipe est venue cinq fois sur place, entre le mois de mai et la fin juillet. "Il a fallu étendre un filet devant la digue, resserrer petit à petit pour serrer le poisson puis le récupérer à l'épuisette, explique le conservateur de la réserve, Sébastien Bur. Les poissons ont ensuite été évacuer dans des cuves oxygénées. Il y avait environ 500-600 kilos. Des gardons, des rotengles et des tanches, qui étaient la base de l'empoissonnement réalisé à la fin de l'hiver." 

Désormais, impossible de savoir si l'étang est complètement vide, mais dans tous les cas une nouvelle opération serait inutile selon ce spécialiste. "La faible hauteur d'eau ne permet plus de tirer le filet correctement sans envaser le poisson qui pourrait encore s'y trouver, reprend Sébastien Bur. Donc l'opération ne se serait pas couronné de succès a priori.

Dix pour-cent du poisson récupéré a été vendu par le pisciculture. Le reste est stockés dans d'autres étangs du département, moins à sec. Cet hiver, si l'eau est suffisamment remontée, l'étang des Landes sera rempoissonné avec 1,5 tonne de marchandise, comme chaque année.

En attendant, s'il ne pleut pas suffisamment dans les prochains jours, l'étang des Landes pourrait "disparaître" d'ici à la fin de l'été. 

Choix de la station

France Bleu