Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sécheresse en Franche-Comté, les pommiers ont soif

mardi 7 août 2018 à 5:35 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon

Du jamais vu pour cet arboriculteur installé depuis 2012 à Devecey dans le Doubs. Par manque d'eau les 3700 pommiers de son verger donnent des petites pommes. Il y a peu de chances qu'elles ne grossissent d'ici la cueillette en septembre ou octobre.

Verger de pommiers à Devecey dans le Doubs
Verger de pommiers à Devecey dans le Doubs © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Devecey, France

La nature souffre également de la canicule de cet été 2018. A Devecey dans le département du Doubs, les pommiers ont soif.

Du jamais vu depuis  2012.

Pierre Chupin s'est installé en 2012 sur ce terrain très humide en raison de glaise dans le sol. Sur ce verger de 2 hectares 1/2 il a planté 3700 jeunes pommiers. Cette année a été un cumul de mauvaises conditions météo. Des orages réguliers mi-mai, puis une bise avec un vent d'Est à 25° qui a tout desséché sur une période de 15 jours. Et maintenant cet été la sécheresse et ce manque d'eau. 

Pommiers qui ont soif - Radio France
Pommiers qui ont soif © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Des pommes toutes petites.

Certains pommiers se sont totalement desséchés. Sur cette exploitation bio, Pierre Chupin a passé du temps à supprimer de façon manuelle certains fruits pour que l'arbre permette aux fruits restants de mieux se développer. Mais cela n'a pas servi à grand chose. Les pommes sont toute petites.

A cette saison, les pommes devraient être de la taille du poing d'un enfant de 10 ans, elles font la taille d'une grosse prune" Pierre Chupin, arboriculteur à Devecey. 

Pierre Chupin constat l'état de son verger

Des pommes toutes petites - Radio France
Des pommes toutes petites © Radio France - Jean-Francois Fernandez

L'arrosage impossible.

Avec une telle sécheresse, la seule solution serait d'arroser. Mais chaque arbre aurait besoin au moins de 50 à 100 litres, et avec les 35° en journée, l'opération serait a renouveler plusieurs fois par jour tant le sol est sec.

Le terrain ne dispose pas d'arrivée d'eau, il faudrait donc faire réaliser un forage. Si financièrement c'était possible, il faudrait encore que la nappe phréatique puisse fournir autant de quantité d'eau même en période de sécheresse, ce qui est loin d'être garanti. Et pour financer de tels travaux il faut avoir un peu de trésorerie d'avance. Ce n'est pas avec la saison 2018 que Pierre Chupin pourra investir dans ce genre de travaux, et encore moins aller voir un banquier pour un crédit.

D'ordinaire les pommes de son verger sont vendues comme pommes à couteau, des pommes Bio.  Si elles ne grossissent pas avant la cueillette, elles seront vendues comme pommes à jus, et le prix au kilo n'est pas aussi intéressant.