Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sécheresse en Haute-Saône : les agriculteurs manquent déjà de fourrage

Le Nord Franche-Comté est à nouveau en alerte sécheresse depuis le début du mois. Pour les éleveurs de Haute-Saône, la situation est pire que l'année dernière. Ils ne se sont toujours pas remis de la sécheresse de 2018 et doivent déjà piocher dans leurs stocks de foin pour l'hiver prochain.

Les stocks d'hiver sont déjà entamés au mois de juillet.
Les stocks d'hiver sont déjà entamés au mois de juillet. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Bouhans-lès-Lure, France

La Haute-Saône, comme le Territoire de Belfort et le Doubs, sont à nouveau en alerte sécheresse depuis le début du mois de juillet. Pour les agriculteurs haut-saônois, la situation est pire que l'année dernière. Ils doivent déjà nourrir leurs animaux avec leur stock de fourrage pour l'hiver car plus rien ne pousse dans les près. 

Les stocks de foins des années passées déjà épuisés

Gérald Pichot est agriculteur bio à Bouhans-lès-Lure et président des Jeunes Agriculteurs de Haute-Saône. Il élève 200 vaches sont 60 vaches laitières. Comme la végétation ne pousse plus dans les pâtures de ses vaches, il a commencé à leur donner du foin dès le mois de juillet. En temps normal, il nourrit ses bovins à partir du mois d'octobre.

Et avec la sécheresse de 2018, ses stocks de nourriture sont au plus bas : "L'année dernière, à la même période, il nous restait du fourrage d'avance de 2017. Tandis que cette année on a commencé le printemps avec des stocks au niveau zéro" explique-t-il. 

Gouffre économique

Au plan économique, certains agriculteurs n'ont toujours pas réglé les charges supplémentaires dues à la sécheresse de 2018. "Donc si on a le même problème cette année, ça va poser de très très gros problèmes économiques sur les fermes" indique Gérald Pichot. D'autant plus qu'avec les fortes chaleurs, les vaches produisent moins de lait. "On peut facilement perdre un quart de la production donc c'est vraiment la double sentence" affirme l'agriculteur.  

Bourse au foin

Pour répondre au besoin de fourrage des éleveurs, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de Haute-Saône organisent une bourse au foin cette année. "L'idée c'est de mettre en relation des gens qui auraient du fourrage ou de la paille à disposition avec des gens qui sont demandeurs " explique Gérald Pichot, président des JA 70. 

Gérald Pichot sur la bourse au foin

Les agriculteurs qui sont intéressés son invités à se manifester auprès de la FDSEA 70 pour que tous les numéros soient centralisés.   

Choix de la station

France Bleu