Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Sécheresse en Loire-Atlantique : les agriculteurs attendent la pluie

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Alors que Nicolas Hulot doit présenter ce mercredi son plan pour la gestion de ressources en eau, la Loire-Atlantique fait partie des 28 départements en alerte rouge pour la sécheresse. Les agriculteurs attendent la pluie. Reportage dans une exploitation du sud Loire.

Dans cette exploitation à Frossay, les vaches n'ont plus d'herbe à brouter
Dans cette exploitation à Frossay, les vaches n'ont plus d'herbe à brouter © Radio France - Typhaine Morin

Frossay, France

Depuis le début du printemps à Frossay, à une quarantaine de kilomètres de Nantes, au sud de la Loire, il n'est tombé que 25 à 30 millimètres de pluie. D'habitude, Pierre Bonnet et ses parents comptent sur le gros orage du mois de juillet pour arroser leurs 200 hectares de maïs et de champs pour le pâturage. Celui qui s'est abattu sur Nantes n'est pas passé par Frossay. La terre est à sec.

"Le maïs fait 1,50 mètre alors que d'habitude il mesure 3 mères de haut", constate Pierre Bonnet, qui s'installera sur cette exploitation avec ses parents en janvier 2018. "On va perdre 30 à 40% de maïs cette année. Les stocks de fourrage risquent d'être short pour l'année prochaine", poursuit le jeune agriculteur.

Le maïs est plus petit que d'habitude - Radio France
Le maïs est plus petit que d'habitude © Radio France - Typhaine Morin

Puiser dans les stocks d'hiver

Les Bonnet ont aussi 200 vaches sur cette exploitation, mais les animaux n'ont plus rien à brouter : l'herbe est grillée. "Elles sont en ration d'hiver depuis fin juin, explique Pierre Bonnet. Donc on tape dans les stocks d'hiver, ce qu'on ne fait pas d'habitude. Mais il n'y a plus d'herbe dans les champs, et il faut bien continuer à nourrir les bêtes pour qu'elles produisent du lait."

Les vaches ont déjà bien entamé le stock d'hiver - Radio France
Les vaches ont déjà bien entamé le stock d'hiver © Radio France - Typhaine Morin

Le problème, c'est qu'avec la sécheresse, le maïs est de moins bonne qualité. Il y aura donc moins de lait. "Le maïs est moins vert donc moins digestible par les vaches. Et qui dit moins digestible dit moins productif dans la panse de la vache, ce qui fera moins de lait produit par kilo de matière sèche/maïs."

Un peu de pluie serait toujours bienvenue, même si c'est trop tard pour le maïs. "Si on avait 40 à 50 millimètres ce serait déjà bien pour refaire partir l'herbe". Pour que les vaches puissent brouter à l'extérieur.

LIRE AUSSI ►► Sécheresse : 80 départements concernés par des restrictions d'eau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu