Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sécheresse : le programme Herbes et Fourrages épaule les éleveurs de Centre-Val de Loire

dimanche 16 septembre 2018 à 3:06 Par Carl Dechâtre, France Bleu Berry

Face à des épisodes de sécheresses et de canicule de plus en plus fréquents le Programme Herbes et Fourrages propose des conseils techniques pour optimiser l'autonomie fourragère des exploitations agricoles.

Claire Gigot, animatrice régionale du programme Herbes et Fourrages est l'une des guides de l'éleveur Philippe Gibeau
Claire Gigot, animatrice régionale du programme Herbes et Fourrages est l'une des guides de l'éleveur Philippe Gibeau © Radio France - Carl Dechâtre

Le Cher, Indre, Centre-Val de Loire, France

En agriculture, le changement climatique n'est déjà plus un débat mais une réalité à laquelle tente de s'adapter les professionnels. Depuis 2013, les chambres d'agricultures de Centre-Val de Loire et d'autres organismes agricoles proposent ainsi une aide aux éleveurs à travers le Programme Herbes et Fourrages.  Tout au long de l'année un comité de conseillers techniques, s'appuyant sur des données météorologiques, sanitaires et expérimentales, conseille chaque semaine les éleveurs sur les mesures à mettre en place dans leurs exploitations pour optimiser l'utilisation de l'herbe dans leur champs et ainsi assurer au mieux l'autonomie alimentaire de leurs exploitations. Pour faire face à des sécheresses de plus en plus fréquentes, ce programme pourrait devenir incontournable. 2000 éleveurs en région sont déjà inscrits et reçoivent chaque semaine les "flashs" contenant les précieux conseils.  

Plus d'herbe, plus longtemps

Ce programme régional reprend celui lancé dès 2008 en Limousin. A Orsennes dans l'Indre, Philippe Gibeau, qui suit ce programme dès sa création en Limousin, ne tarit pas d'éloges à son sujet même s'il a du le pousser à quelques changements sur sa manière de mener son exploitation de 174 hectares accueillant 110 vaches limousines. En effet, pour permettre à ses vaches de brouter de l'herbe fraiche le plus longtemps possible, l'éleveur utilisait plusieurs parcelles successivement. Mais là où il subdivisait ses enclos en 3 paddocks, le programme Herbes et Fourrages lui a montré qu'il devait aller plus loin et utiliser 5 ou 6 paddocks. Ce découpage lui permet d'éviter de perdre de l'herbe par le piétinement de ses bovins. Son bétail dispose donc d'herbe de meilleure qualité, plus longtemps et Philippe Gibaud arrive même à dégager certaines surfaces pour de la production de fourrage. Il utilise aussi moins de compléments alimentaires "J'ai fait un calcul, dès la première année. J'ai économisé 3 tonnes de concentré (Note : les compléments utilisés pour l'engraissement des bêtes). À 250 euros la tonne, c'est pas négligeable !"

Un programme entièrement gratuit

Depuis, il suit donc scrupuleusement les conseils dispensés tout au long de l'année. Des conseils établis grâce aux observations réalisées sur 30 fermes pilotes et aux résultats d'expérimentations de 7 fermes-ressources dans toute la région. Ses données sont ensuite décortiquées par un comité de conseillers techniques permettant d'établir le bulletin d'informations aux éleveurs, des vidéos sont également proposées.  Ce programme bénéficie de 500.000 euros de budget annuel financés par les fonds européens FEADER et par le conseil régional de Centre-Val de Loire mais pour l'éleveur, le service est totalement gratuit. Il suffit simplement de remplir une fiche d'inscription sur le site. Le programme Herbes et Fourrages peut aussi être suivi via une page Facebook