Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Sécheresse : les cours d'eau de la Loire à sec de plus en plus longtemps selon les pêcheurs

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les pêcheurs sont au repos forcé dans une partie de la Loire, car plusieurs cours d'eau sont à sec. Dans les Monts du Lyonnais par exemple. C'est habituel en été, mais ces périodes de sécheresse sont de plus en plus longues d'après les pêcheurs du département.

Entre Veauche et Saint-Galmier, le Volvon est à sec.
Entre Veauche et Saint-Galmier, le Volvon est à sec. © Radio France - Tifany Antkowiak

Le Bernand, le Gand, la Toranche, une partie de la Coise aussi... Tous ces cours d'eau sont à sec ou en passe de l'être. Les orages de début juillet ont permis de faire remonter les niveaux d'eau, mais seulement provisoirement. La baisse a ensuite été brutale, selon Pierre Grès. Il est chargé d'études à la Fédération de pêche de la Loire.

En 2017, l'étiage a duré jusqu'en décembre

"C'est pas la majorité des cours d'eau du département - c'est qu'une partie de la rive droite - mais chaque année, surtout depuis la première canicule de 2015 qui a été terrible, la fréquence augmente et la durée", constate le chargée d'études. L'exemple le plus marquant remonte à 2017 selon lui : "on a eu très peu d'eau l'été, avec quelques orages, mais l'étiage a duré pratiquement jusqu'au début du mois de décembre". Le quinquagénaire ajoute qu'il n'avait jamais vu des cours d'eau rester aussi longtemps à leur plus bas niveau.

Malgré ces sécheresses à répétition et plus durables, malgré la canicule qui fait monter la température de l'eau, pour l'instant, les poissons résistent dans les cours d'eau de la Loire. Mais les pêcheurs du département s'inquiètent pour les années à venir. Et ils ont peur de ne pas pouvoir défendre leurs solutions face à des fédérations qui ont plus de poids. 

Préserver les zones humides

"La conservation des débits peut passer par la préservation des zones humides... et donc pour nous, c'est vrai que les solutions de stockage préconisées par le monde agricole pour avoir des retenues collinaires, ça va à l'inverse de ce qu'il faudrait faire pour conserver les milieux en bon état", explique Pierre Grès. "C'est un gros débat qui va être très compliqué dans les années à venir", ajoute-t-il. 

Deux autres solutions peuvent permettre de maintenir les poissons dans nos cours d'eau selon le chargé d'études de la Fédération de pêche de la Loire : restaurer les axes de migration des poissons en supprimant certains petits barrages par exemple. Et planter plus d'arbres le long des berges, pour limiter l'augmentation de la température de l'eau. 

Choix de la station

France Bleu