Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécheresse : un mois de juillet exceptionnellement sec dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

Il s'agit du deuxième mois de juillet le plus sec dans les Landes depuis 1959, selon Météo France. De nombreux agriculteurs risquent de perdre leur récolte.

Il n'a quasiment pas plu en juillet dans les Landes
Il n'a quasiment pas plu en juillet dans les Landes © Radio France - Fabienne Bureau

Les pluies ont été exceptionnellement faibles en juillet dans le département des Landes, selon les révélés de Météo France. Il s'agit du deuxième mois de juillet le plus sec dans les Landes depuis 1959. 

Tout le département des Landes est concerné par ce déficit de pluie :

  • A Mont-de-Marsan, seulement 3.8 millimètres d'eau sont tombés en juillet en cumulé, bien loin des normales saisonnières. En moyenne il tombe habituellement 54 millimètres de pluie à Mont-de-Marsan au cours d'un mois de juillet, soit un déficit cette année de 93%.
  • A Dax, avec 14 millimètres de pluie seulement au cours du mois de juillet en cumulé, le déficit est de 75% par rapport à la normale saisonnière.
  • A Biscarrosse, seulement 5 millimètres de précipitations ont été enregistrés, soit 88% de moins que la normale saisonnière.

Pas d'inquiétude pour le niveau des cours d'eau

A ce stade, la situation n'est pas alarmante concernant les cours d'eau. Grâce aux fortes précipitations du printemps, la plupart des rivières restent à un niveau correct, tout comme les nappes phréatiques. 

La préfecture des Landes vient néanmoins de prendre des mesures d'interdiction de pompage dans 3 cours d'eau, pour lesquels la situation est plus inquiétante : 

  • le Louts amont, qui traverse la Chalosse
  • le Lespontès, qui passe notamment par Saint-Lon-les-Mines et Saubusse
  • le ruisseau du moulin de Bordes, qui passe notamment par Souprosse et Mugron

Quelles conséquences pour les agriculteurs ? 

Les agriculteurs qui peuvent arroser leurs parcelles sont épargnés par cette sécheresse, dans la mesure où il est toujours possible de pomper dans la plupart des cours d'eau. Pour les autres, ceux qui n’arrosent pas (parce qu'ils ne sont pas équipés ou parce qu'ils n'ont de droit d'autorisation de pompage), les pertes risquent d'être très importantes, surtout au nord de l'Adour, où les terres sont sablonneuses. Des parcelles entières de maïs sont grillées par le soleil et ne pourront pas être récoltées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess