Agriculture – Pêche

A Seysses : la cueillette des kiwis est lancée

Par Lola Fourmy, France Bleu Toulouse samedi 24 octobre 2015 à 19:41

Un arbre à kiwis dans le verger de Thomas Pignolo
Un arbre à kiwis dans le verger de Thomas Pignolo - Lola Fourmy

A Seysses, près de Frouzins, un arboriculteur ouvre son verger à la cueillette directe. Vous ramassez vous-même les kiwis et les payez 1.30€ le kilo.

Le verger de Thomas Pignolo est situé sur la route de Frouzins à Seysses,  juste après un quartier de lotissements. Là, on est surpris de découvrir un vaste terrain avec plus de 800 arbres fruitiers, pour l’essentiel des arbres à kiwis. Le père de Thomas était déjà arboriculteur : "_ça doit être dans mes gênes" _plaisante celui qui, après avoir avoir planté les arbres à kiwis il y a 5 ans, fait sa première vraie récolte.

On l’ignore mais les terres du coin sont très adaptées aux kiwis, le seul problème c’est le vent ! 

— Thomas, arboriculteur à Seysses

Pour lutter contre le vent justement, Thomas installe tout d’abord des haies autour de ses arbres fruitiers. Résultat, cette année la récolte est très bonne, les fruits pèsent en moyenne plus de 100 grammes la pièce et ont une très bonne teneur en sucre.

Thomas Pignolo dans les allées de son verger à kiwis - Radio France
Thomas Pignolo dans les allées de son verger à kiwis © Radio France - Lola Fourmy

De la vente locale à la vente directe

Thomas ne s’en cache pas, il préfère vendre aux magasins fermiers du coin qu’aux géants de la grande distribution, ça lui permet d’avoir plus de contacts avec les clients. Justement c’est pour pouvoir rencontrer les consommateurs qu’il a décidé pour la première fois cette année d’ouvrir son verger à la cueillette directe. 

Reportage sur la cueillette directe des kiwis à Seysses

La balade des voisins

Dans les allées de l’immense verger, on aperçoit Didier derrière la brouette, et sa femme Renée le bras tendu vers un kiwi qui pend. Les kiwis sont des fruits faciles à ramasser car les rameaux sont à hauteur d’hommes, certaines branches touchent même le sol : idéal pour venir accompagner d’enfants. Le couple de retraités, lui, habite à côté c’est pour ça qu’il est venu.

Moi je n’achète quasiment jamais de fruits dans les supermarchés, je fais travailler les voisins ! 

— Renée 

Car ici, on sait d’où vient le produit, qu’il est cultivé sans produit phytosanitaire et puis, les prix sont très compétitifs : 1.30 euro le kilo contre en moyenne 2.35 euros le kilo en supermarché pour des kiwis venus d’Amérique du Sud.

De son côté, Thomas l’arboriculteur n’a pas besoin d’embaucher des cueilleurs, c’est du gagnant-gagnant, pour lui et pour le client.

Thomas Pignolo, arboriculteur, se met à la cueillette directe

Pour les moins courageux, il a aussi mis à disposition une brouette pleine de kiwis, déjà ramassés, et vendus au même prix.

Et Thomas ne compte pas s’arrêter là, il a aussi planté des figuiers, l’an prochain il espère pouvoir organiser sa première vente directe de figues !

Kiwis en libre service - Radio France
Kiwis en libre service © Radio France - Lola Fourmy

Prochaine cueillette directe organisée le vendredi 30 et samedi 31 au 548 chemin de Frouzins à Seysses.