Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stand de la Creuse au salon de l'agriculture : quelles retombées pour les producteurs?

-
Par , France Bleu Creuse

Le salon de l'agriculture se termine ce samedi 29 février. Pour la première fois, la Creuse avait son propre stand. Après 10 jours de salon, les producteurs semblent assez satisfaits de cette innovation.

Tous les producteurs creusois et acteurs du département présents sur le stand mercredi 26 février.
Tous les producteurs creusois et acteurs du département présents sur le stand mercredi 26 février. © Radio France - Camille André

Nos producteurs creusois vont commencer à ranger leurs stands. Le salon de l'agriculture ferme ses portes plus tôt que prévu ce samedi 29 février. Pour la première fois, le département de la Creuse avait son propre stand. Il est un peu trop tôt pour faire un vrai bilan économique. Cependant, les producteurs semblent plutôt satisfaits de ces 9 jours passés porte de Versailles

Nouer des contacts et trouver des matières premières

Zoé Joli, de la brasserie du plateau a été présente toute la durée du salon pour vendre sa bière, la 1000 vaches. Elle avait emmené une trentaines de fûts. "Les bons jours, on en vide trois ou quatre", précise-t-elle. Mais pour cette Creusoise vendre des bières à la pression n'est pas le seul intérêt du salon : "des gens de toutes les régions de France et de l'étranger viennent goûter notre produit et donner leur ressenti. 

C'est d'une grande richesse, car même si on aimerait, tout le monde ne passe pas à Aubusson

Elle-même est allée déguster des bières chez certains collègues, afin de comparer les saveurs. Ce salon sert aussi à trouver des partenariats. La brasserie du plateau a déjà été dix fois au salon de l'agriculture. Par le passé, certains clients rencontrés sur le salon ont repris contact avec eux, plus tard, pour leur acheter de la bière. 

Les artisans brasseurs de la bière la 1000 vaches au salon de l'agriculture - Radio France
Les artisans brasseurs de la bière la 1000 vaches au salon de l'agriculture © Radio France - Camille André

Cet événement permet aussi de trouver certaines matières premières : "Je fabrique une limonade avec du sucre de canne. Le stand des Antilles n'est pas loin. Je suis allée les voir pour discuter et obtenir des matières premières de bonne qualité", raconte Zoé Joli. 

Quelles retombées économiques?

A leur retour, les producteurs feront le calcul, pour déterminer si ce salon a été rentable pour eux. La plupart a dû payer un hébergement, ainsi que leur place au stand. Même si le conseil départemental de la Creuse a donné un coup de pouce de 60 000 euros, chaque producteur doit participer. En fonction de leur espace sur le stand et du temps de présence sur le salon, certains devront payer près de 1000 euros

Pascal Boiron et ses apprentis. - Radio France
Pascal Boiron et ses apprentis. © Radio France - Camille André

Pascal Boiron, gère la ferme des Mazeires à St-Eloi. Il produit notamment de la viande bovine et des charcuteries. "C'est vrai qu'on ne fait pas beaucoup de ventes sur la viande réelle. On s'y attendait un peu. On fait plus de ventes sur la viande séchée et bien sûr, les burgers du midi", explique-t-il.

"Je pense que je vais quand même retomber sur mes pieds. D'un point de vue commercial, c'est un plus aussi, pour moi qui fait déjà des marchés sur Paris. On fait beaucoup de rencontres ici". 

Seul point noir : la fermeture du Salon de l'Agriculture du salon un jour plus tôt que prévu, qui a des conséquences pour les exposants creusois. 

L'expérience du stand de la Creuse, reconduite l'an prochain? 

Jeudi sur notre antenne, la vice-présidente, Catherine Defemme a indiqué que le conseil départemental souhaitait faire perdurer le stand et peut-être même l'agrandir. 

Le stand de la Creuse - Radio France
Le stand de la Creuse © Radio France - Camille André

Pascal Boiron espère également que ce stand creusois sera présent sur le salon l'an prochain. "C'est une première année, je pense qu'on s'est bien débrouillé", estime-t-il. 

C'était indispensable depuis des années, on est resté trop longtemps sans se faire découvrir.

"C'est le point faible des Creusois, on a beaucoup de mal à se vendre, poursuit le gérant de la ferme des Mazeires, le salon, pour ça c'est bien. On va décoller", prédit-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu