Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Sud-Ardèche : le manque d'eau devient un problème récurrent pour la viticulture

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La récolte à la cave de Valvignères en Sud-Ardèche devrait être inférieure de 20% par rapport à une année normale en raison de la sécheresse. Les vignerons estiment qu'il devient obligatoire d'irriguer la vigne.

La récolte sera moins importante que lors d'une année normale à Valvignères
La récolte sera moins importante que lors d'une année normale à Valvignères © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Valvignères, France

Cette année à la cave coopérative de Valvignères (Ardèche), la production de vin devrait avoisiner les 22.000 hectolitres contre 26.000 lors d'une année normale. Ce n'était déjà que 17.000 hectolitres en 2017 lors de la très forte sécheresse. Plus les années avancent et plus les récoltes  s'amenuisent

Irriguer la vigne :  une nécessité

Les vignerons sont unanimes : en Sud Ardèche si on veut continuer à faire du vin, il va falloir irriguer la vigne. Et pour irriguer, il faut permettre aux agriculteurs de créer des retenues collinaires. C'est le sujet du moment : et l'Etat est en train d'assouplir sa position. Ces petits lacs artificiels avaient il y a quelques mois très mauvaise presse accusés de détruire les zones humides en aval et d'aggraver les étiages des rivières. Mais les sécheresses de 2017 et de 2019 font bouger les lignes.     

Adapter la culture de la vigne

A la chambre d'agriculture de l'Ardèche, on réfléchit à la parade de ces années sèches et caniculaires. Parmi les pistes, on pourrait construire des panneaux photovoltaïques au-dessus des cultures, vignes ou arbres fruitiers . L'objectif, c'est, au-delà de la production d'électricité de faire baisser la température de quelques degrés au moment des canicules. Car en plus du manque de pluie, il faut ajouter des températures anormalement élevées. Au-delà de 43°c à l'ombre au mois de juin dernier.   

Les vignerons pensent aussi à modifier les cépages: la syrah et le grenache, des cépages du sud déjà présents résistent mieux à la sécheresse. Il serait aussi possible d'importer des cépages d'Italie du sud. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu