Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sud-Manche : des habitants de Saint-Ovin s'opposent à l'installation d'une porcherie

-
Par , France Bleu Cotentin

A Saint-Ovin, près d'Avranches, la mobilisation des habitants se poursuit contre le projet d'installation d'un élevage porcin, dans le bourg. Ils sont une vingtaine à avoir fondé l'association "Un air sain pour Saint-Ovin".

Des panneaux et des banderoles avec des têtes de cochons barrés d'un trait rouge se sont multipliés dans le bourg de la commune ces dernières semaines.
Des panneaux et des banderoles avec des têtes de cochons barrés d'un trait rouge se sont multipliés dans le bourg de la commune ces dernières semaines. - Philippe Lauth

Après avoir lancé une pétition sur internet l'été dernier, ils tentent depuis quelques semaines d'alerter les parents d'élèves et les automobilistes de passage dans le bourg de Saint-Ovin à grand renfort de panneaux. Des habitants réunis dans l'association "Un air sain pour Saint-Ovin" s'opposent à un projet de porcherie dans le centre de cette commune de 790 habitants. 

Ce projet prévoit l'installation d'un élevage de 450 porcs dans une ferme qui faisait auparavant de l'élevage bovin. Il pourrait voir le jour début 2021 mais pour le moment, aucun dossier n'a été déposé auprès des services de l'Etat.

La crainte des mauvaises odeurs

Les riverains de la ferme s'inquiètent des nuisances sonores mais aussi et surtout olfactives et de leurs conséquences sur l'attractivité du bourg.

Je crains que ça sente mauvais. Or il y a une école juste à côté, un foyer d'accueil d'adultes handicapés, des habitations toutes proches qui sont sous les vents dominants en provenance de cette ferme, l'équivalent d'un mois et demi par an.  Et il y a un restaurant qui essaye de s'ouvrir à 300 mètres de là. Vous imaginez vous arrêter manger dans les odeurs de la porcherie ? lance Philippe Lauth, riverain, membre de l'association.

La rencontre organisée avec le porteur du projet, patron d'une société de transport, n'a pas apaisé la colère des habitants. Lui évoque un élevage sur paille avec beaucoup moins de nuisances qu'une porcherie classique mais les riverains craignent que le projet ne prenne de l'ampleur. "Ils nous a dit que ça pourrait augmenter jusqu'à 1200 porcs".  Le porteur du projet n'a pas souhaité pas s'exprimer à notre micro.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess