Agriculture – Pêche

La Dordogne pas épargnée par le suicide des agriculteurs

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord mercredi 12 octobre 2016 à 17:56

Suicide des agriculteurs
Suicide des agriculteurs © Maxppp - Maxppp

Un agriculteur se suicide en France tous les deux jours selon une étude de l'agence de santé publique. Plus de 300 agriculteurs se sont suicidés en 2010 et 2011 et ces suicides sont étroitement liés à la baisse des cours du lait ou de la viande

Selon une étude de l'agence de santé publique, 300 agriculteurs se sont suicidés en 2010 et 2011 en France. C'est un taux supérieur de 20% au reste de la population ! En France, un agriculteur se suicide tous les deux jours.

La MSA, la mutualité sociale agricole a même du mettre en place un numéro de téléphone de permanence, "Agri-écoutes". Sur les six premiers mois de 2016, il a reçu au niveau national, plus de 1700 appels. Il faut dire que 30% des agriculteurs ont désormais un revenu équivalent à 354 euros par mois. Mais pour ces agriculteurs souvent sans espoirs et enfermés dans lerus problèmes, difficile de décrocher le téléphone pour faire part de son mal être.

Les plus touchés, ce sont les éleveurs laitiers. En 2010 le secteur bovins-lait présentait une surmortalité de 52% chez les hommes.

Car la courbe des suicides des agriculteurs est étroitement liée à celle des cours. Ce sont les agriculteurs de 45 à 54 ans qui sont de loin les plus touchés par le suicide. Un passage à l'acte le plus souvent par pendaison ou parfois par arme à feu.

Plusieurs facteurs en même temps pour expliquer les suicides

A noter que le facteur économique n'est pas le seul en cause... Les suicides sont souvent la combinaison de plusieurs éléments explique-t-on à la chambre d'agriculture de la Dordogne. Des aléas climatiques comme une sécheresse, des problèmes de santé, un accident du travail, auxquels s'additionnent les problèmes financiers et un agriculteur isolé peut rapidement plonger.

Partager sur :