Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Témoignage : un jeune agriculteur manchois pousse un cri de détresse

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

C'est une histoire qui en rappelle malheureusement d'autres dans le monde agricole. Ce jeune éleveur laitier manchois installé depuis déjà quatre ans n'arrive pas à s'en sortie et lance un cri de détresse. Il a créé une cagnotte en ligne.

"Si rien ne se passe, dans 6 mois je ne serais plus là"
"Si rien ne se passe, dans 6 mois je ne serais plus là" © Maxppp - Vincent Isore

Kevin Guillon a 28 ans, installé au Vernay, près de Coutances. Ce jeune passionné vient de lancer une cagnotte sur internet appelée : "Sauver ma ferme". Crise après crise agricole, le voici après quatre ans, pris à la gorge financièrement et au bout du rouleau. Il appelle au secours et demande de l'aide. 

Pourtant quand il rachète en 2016 la ferme de son voisin et maître de stage, il est prêt. Très vite, peut-être trop vite parce qu'il n'a pas encore la trésorerie suffisante, il convertit la ferme en bio et les ennuis commencent. 

Problèmes sanitaires et sécheresses à répétition

"J'ai eu un problème sanitaire sur mes veaux puis ça a été la sécheresse l'année suivante. Comme je ne pouvais plus nourrir mes bêtes car j'avais dû racheter du foin, j'en ai vendu dix mais du coup j'avais forcément moins de lait. Et rebelotte l'été suivant, à nouveau la sécheresse et j'ai encore dû racheter pour 5.000 euros de foin. Depuis les dettes s'accumulent et je n'arrive plus à faire face." 

Les dettes s'accumulent et je n'arrive plus à faire face

Aujourd'hui Kevin qui ne peut plus faire d'emprunt à la banque car il a restructuré ses prêts pour pouvoir s'en sortir. Il vit dans un mobil-home sur la ferme. Kevin a près de 40.000 euros de dettes et appréhende la sécheresse annoncée cette année à laquelle il ne pourra faire face.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess