Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Touraine : les particuliers de plus en plus nombreux à acheter de la truffe aux producteurs tourangeaux

-
Par , France Bleu Touraine

Avec la fermeture des restaurants, les particuliers sont de plus en plus nombreux à acheter eux-mêmes de la truffe. Pour le plus grand bonheur des producteurs de diamant noir en Touraine.

Avec les restaurants fermés, les particuliers ont voulu se faire plaisir et achètent davantage de la truffe, en Touraine.
Avec les restaurants fermés, les particuliers ont voulu se faire plaisir et achètent davantage de la truffe, en Touraine. © Radio France - Chloé Martin

Les particuliers veulent se faire plaisir ! Avec la fermeture des restaurants à cause du contexte sanitaire, ils sont de plus en plus nombreux à acheter de la truffe. Les Tourangeaux étaient d'ailleurs nombreux ce dimanche matin, au marché aux truffes et au safran, à l'Hôtel de ville de Tours, pour le plus grand bonheur des trufficulteurs locaux

De nouveaux consommateurs qui veulent se faire plaisir

"On ne peut plus aller au restaurant, donc trouvons-nous le plaisir à portée de mains !", raconte Michèle, qui vient d'acheter une truffe de 90 grammes. "Des petites tranches de pain grillé, du beurre demi-sel croquant, des copeaux de truffe... et voilà ! C'est merveilleux". La Tourangelle est loin d'être la seule à s'offrir ce plaisir. 

"Il y a une _forte demande de la part des consommateurs_. Il y certainement un phénomène de mode autour de la truffe", note Serge Desazars, trufficulteur à Ligré, dans le sud de l'Indre-et-Loire. Une tendance qu'observe également Martial Cochet, producteur au nord de Tours, à Rouziers-de-Touraine : "On a beaucoup de nouveaux consommateurs et beaucoup de jeunes qui veulent goûter la truffe"

Les Tourangeaux étaient nombreux ce dimanche au marché aux truffes et au safran, à l'Hôtel de ville de Tours.
Les Tourangeaux étaient nombreux ce dimanche au marché aux truffes et au safran, à l'Hôtel de ville de Tours. © Radio France - Chloé Martin

De bonnes fêtes mais de l'inquiétude pour janvier

Cette nouvelle clientèle permet de compenser la baisse de la demande des restaurants fermés. Une baisse tout de même moins importante que prévue. "Des restaurateurs se sont mis à la vente à emporter. De la même manière, leurs clients ont souhaité se faire plaisir, donc ils nous ont acheté beaucoup de truffes", se réjouit Serge Desazars. 

Si les prix restent stables par rapport à l'année dernière pour les particuliers (comptez entre 800 et 1.000 euros le kilo de truffe, sur un marché), les producteurs tourangeaux ont baissé les tarifs pour les restaurateurs, par solidarité.

Mais la saison ne vient que de commencer et le producteur de Ligré s'inquiète des ventes en janvier. "Généralement, ce sont les restaurateurs qui prennent un peu le relais, mais ils ne seront pas là cette année. Il y aura toujours un peu de vente à emporter, mais je pense qu'avec les excès des fêtes, les gens vont quand même moins acheter"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess