Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Touraine : les viticulteurs se préparent à protéger leurs vignes contre le gel

-
Par , France Bleu Touraine

Les températures chutent cette semaine, avec même des risques de gel dans la nuit de lundi à mardi, en Indre-et-Loire. Les viticulteurs tourangeaux sont donc sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes des gelées.

Les pieds de vigne seront exposés au gel, dans la nuit de lundi à mardi, en Indre-et-Loire.
Les pieds de vigne seront exposés au gel, dans la nuit de lundi à mardi, en Indre-et-Loire. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Après l'été, vient l'hiver. Les températures estivales de la semaine dernière laissent place à des températures beaucoup plus fraîches, avec même des risques de gel dans la nuit de lundi à mardi, en Indre-et-Loire. Les viticulteurs tourangeaux se préparent donc à protéger leurs vignes des gelées. 

Les tours anti-gel et l'aspersion pour protéger les vignes des gelées

Sur l'appellation Saint-Nicolas-de-Bourgueil, deux systèmes anti-gel sont prêts à être lancés dès que le mercure descendra dans la soirée de lundi. Les tours anti-gel et l'aspersion seront activés sur 380 hectares des 1.100 hectares de l'appellation. "La tour anti-gel permet de ventiler et empêche le givre de se déposer sur la vigne", explique Patrick Olivier, président du syndicat des vins de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, et vice-président de la fédération viticole. Des chaudières installées au pied des tours réchauffent l'air ventilé et aident à sécher les feuilles. 

Autre système employé sur le vignoble : l'aspersion. "Ça nous permet d'arroser la vigne. Avec les températures négatives, l'eau aspergée va se transformer en glace et le bourgeon va être enfermé dedans", expose le viticulteur. "Par contre, il faut arroser jusqu'au dégel. Avec le soleil, la glace se met à fondre et libère le bourgeon protégé toute la nuit par la glace".

Toujours un risque de perte de production

Ces deux systèmes sont très efficaces, mais cela n'empêche pas Patrick Olivier d'être inquiet. "Toutes les vignes ne peuvent pas être protégées, c'est impossible. Et chaque épisode de gel est différent, on ne sait jamais comment ça va se passer". Notamment du côté météo, car s'il y a trop de vent, les tours anti-gel ne pourront pas être activées. Les viticulteurs tourangeaux espèrent donc qu'un maximum de leurs vignes seront préservées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess