Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Agriculture – Pêche

Trois fermiers manchois obtiennent une aide de la région pour "normandiser" leur cheptel

dimanche 10 mars 2019 à 4:35 Par Sixtine Lys, France Bleu Cotentin

La Région accorde une subvention à sept fermiers, dont trois Manchois, comme une aide à la "normandisation du cheptel". Parmi les exploitants sélectionnés, il y a la ferme pédagogique de Vauville. On trouve dans la ferme de nombreux animaux du Cotentin, et bientôt deux nouveaux cobs normands.

Grâce à la subvention, Guillaume De Lestrange va pouvoir acheter deux cobs normands.
Grâce à la subvention, Guillaume De Lestrange va pouvoir acheter deux cobs normands. © Radio France - Sixtine Lys

Vauville, France

Soutenir et préserver les races normandes, c'est l'objectif de la Région, qui a attribué des subventions à sept fermiers, dont trois Manchois, mardi 29 janvier. La collectivité cherche à les aider à obtenir des bêtes normandes, dont les espèces sont pour certaines menacées

La ferme de la Chaumerie a obtenu 4 760 euros. La ferme de la vallée des moulins et ses chèvres des fossés issues du Nord-Cotentin touche 800 euros. Et à Vauville, la ferme du jardin, qui fait découvrir des races menacées de disparition dont le berceau originel est la Normandie, touche 2000 euros.

Deux cobs normands

Grâce à ces 2000 euros, Guillaume De Lestrange, qui gère la ferme pédagogique, va pouvoir acheter deux cobs normands, un cheval de trait du Cotentin de plus en plus rare. La subvention lui permet de compléter son cheptel, composé d'une vingtaine d'espèces, mais aussi de soutenir un éleveur grâce à son achat

Les deux cobs normands vont être achetés à un éleveur de Vauville qui se bat pour perpétrer cette espèce en danger Bruno Paysan.

ECOUTEZ : Reportage à la ferme pédagogique de Vauville