Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trop de dauphins morts dans les filets de pêcheurs : coup de gueule d'Allain Bougrain-Dubourg à La Rochelle

Plus de 570 dauphins retrouvés morts dans le Golfe de Gascogne depuis le début de l'année. Après avoir assisté à plusieurs autopsies de ces mammifères marin à Pélagis à La Rochelle, le président de la LPO montre du doigt les pêcheurs et leurs filets et interpelle la ministre de la mer.

Allain Bougrain-Dubourg à gauche de la photo, le président de la LPO, ligue de protection des oiseaux
Allain Bougrain-Dubourg à gauche de la photo, le président de la LPO, ligue de protection des oiseaux © Radio France - Gérald Paris

"On a une situation catastrophique". Allain Bougrain-Dubourg, l'emblématique président de la LPO, la ligue de protections des oiseaux ne mâche plus ses mots. Si de nombreux combats ont jusqu'à présent été menés pour défendre les oiseaux, Allain Bougrain-Dubourg interpelle ce mardi 23 février 2021 la ministre de la Mer sur le dossier brûlant, des dauphins retrouvés morts dans des filets ou échoués sur les plages du Golfe de Gascogne. Plus de 570 depuis le début de l'année 2021. 

Allain Bougrain-Dubourg : "On vient d'assister à l'autopsie d'un certain nombre de dauphins, et je dois vous dire que l'on ressort de là bouleversés et scandalisés. Bouleversés parce qu'au fond, les animaux souffrent terriblement. Ils s'asphyxient et l'agonie peut durer une demi-heure. Et scandalisés, parce qu'actuellement, au moment où je vous parle, il y a plus de 570 dauphins qui se sont échoués depuis le début de cette année sur le Golfe de Gascogne. Il faut savoir que 75% des dauphins capturés dans les filets ne sont pas retrouvés. Donc, on a vraiment une situation qui est catastrophique."

"Il faut désormais suspendre les pêches pendant au moins trois semaines" - Allain Bougrain-Dubourg 

"Je considère que l'attitude de la ministre de la Mer n'est pas au niveau de la situation dramatique que nous connaissons. Elle est en train de favoriser la recherche alors qu'on doit d'urgence se battre pour réduire les captures. La recherche, bien sûr, il faut la poursuivre. Mais arrêtons de laisser faire ces captures douloureuses, violentes, inacceptables. Et là, je crois qu'il y a quasiment l'unanimité, même de la part des pêcheurs, pour qu'enfin on en finisse avec ces captures odieuses et insupportables. Alors, le résultat est extrêmement simple il faut du courage et de la détermination. Il faut désormais suspendre les pêches pendant au moins trois semaines pendant la période sensible où il y a les plus grandes captures."

"Il faut qu'on en finisse avec ces massacres de dauphins" - Allain Bougrain-Dubourg 

"On vit actuellement un plan de relance potentielle qui peut aider. Les marins pêcheurs, pour lesquels on a bien sûr de la sympathie, ne le font pas par plaisir, mais on ne peut pas continuer de cette manière. Et désormais, c'est à la ministre de la Mer de prendre une décision courageuse, déterminée, pour qu'on en finisse avec ces massacres de dauphins. Ce qui va se passer, c'est que l'Europe va nous l'imposer. Qu'est ce qu'on attend ? D'être pointé par l'Europe une nouvelle fois, comme on a pu le voir pour les affaires de chasse ? Ayons un peu de dignité. Soyons lucides du drame qui se joue. On a la capacité de le suspendre, de mettre un terme. Ça suffit. Trop de souffrances, trop d'espèces menacées. Ce n'est pas tenable. Donc, voilà qu'elle prenne ses responsabilités." 

Allain Bougrain-Dubourg, ce mardi 23 février 2021 à La Rochelle

"Suspendre la pêche pendant trois semaines ? Pourquoi pas !" - Franck Méteau pêcheur à La Cotinière -

Pour les pêcheurs de Charente-Maritime, il y a une certaine lassitude d'être montré une nouvelle fois du doigt. Pour Franck Méteau le président de l'organisation des producteurs marins pêcheurs de la Cotinière sur l'Ile d'Oléron :

"Je vais sans doute faire bondir mes collègues, cela n'engage que moi, il faut évidemment que l'on en parle, mais s'il faut suspendre la pêche pendant trois semaines, faisons le. J'ai de toute façon l'impression d'être ces derniers temps le pêcheur vilain petit canard. On ne peut déjà plus pêcher le bar à cette saison, là il y a des pratiques de pêche qui peuvent tuer les dauphins ... Que l'on nous indemnise pour ne pas sortir le bateau. Et là on sera certainement aussi écologiques que monsieur Bougrain-Dubourg." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess