Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

La récolte des truffes en forte baisse dans le Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les truffes du Gard sont rares cette année. Entre 500 kilos et une tonne devraient être vendus contre près de cinq tonnes en 2018. La faute aux conditions météo qui n'ont pas permis au champignon de se développer comme il faut.

La truffe noire se négocie entre 900 à 1200 euros le kilo dans le Gard
La truffe noire se négocie entre 900 à 1200 euros le kilo dans le Gard © Radio France - Patrice Caillet

Uzès, France

"Pour que les truffes poussent correctement, il faut un printemps humide et peu venteux, explique Louis Teulle, le président du syndicat des trufficulteurs du Gard. Il faut aussi de l'eau en été. Même si ça ne démarrait pas trop mal au printemps, la pluie n'est pas tombée pendant les cinq mois qui ont suivi. Elle est arrivée en septembre, mais c'était trop tard, car la truffe, elle naît au printemps, elle grossit au cours de l'été et elle mûrit au début de l'hiver. Et même chez les trufficulteurs qui ont irrigué, c'est compliqué d'en trouver.

Dix à 15 kilos vendus au marché de gros d'Uzès contre 170 kilos l'an dernier

Résultat : beaucoup moins de truffes au marché de gros organisé le vendredi à Uzès. "On était à 170 kilos l'an dernier à la même époque, on tourne à 10-15 kilos aujourd'hui. Ça donne une idée. Sur le département du Gard, l'année dernière, on était entre quatre et cinq tonnes de production, on sera cette année à une tonne à tout casser." Un phénomène qui touche également tous les autres départements producteurs. 

"Les prix doivent rester raisonnables." 

Les truffes qui sont "cavées" en ce moment sont toutefois de belle qualité. "On n'a pas trop de déchets. Début décembre, on avait 200 grammes de bon sur un kilo, aujourd'hui, c'est 700 à 800 gramme." 

Les amateurs de Tuber Melanosporum devront donc se restreindre à l'occasion du traditionnel marché de la truffe organisé à Uzès le 19 janvier 2020. "On n'en vendra entre 50 à 80 kilos, pas plus, mais on peut se régaler avec une truffe de 40 grammes !

Des truffes qui devraient se vendre au détail entre 900 et 1.200 euros le kilo. "On ne peut pas aller au-delà, ce ne serait pas raisonnable." 

Dans le Gard, près de 500 personnes produisent des truffes. Quelque 3.000 hectares de truffières sont plantés de chênes vert, de charmes, de tilleuls ou de pins d'Alep. On en plante 50 à 80 hectares supplémentaires chaque année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu