Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Uchaux réunit 71 propriétaires forestiers pour débroussailler ensemble contre l'incendie

-
Par , France Bleu Vaucluse

A Uchaux, un chantier forestier collectif durable permet de dégager les sous-bois sur 35 hectares aux abords des maisons et routes. Troncs et branches de chênes ou résineux ne sont plus abandonnés. Ils sont valorisés en bois de chauffage, pâte à papier ou plaquettes pour financer le chantier.

Les bois des 71 propriétaires d'Uchaux sont vendus pour de la pâte à papier ou des chaufferies collectives
Les bois des 71 propriétaires d'Uchaux sont vendus pour de la pâte à papier ou des chaufferies collectives © Radio France - Philippe Paupert

A Uchaux (Vaucluse), débroussailler la forêt permet de gagner un peu d'argent. La mairie a réuni 71 propriétaires privés dans un chantier collectif pour récolter et valoriser les déchets du débroussaillement obligatoire. Le bois n'est plus broyé et abandonné sur place, il est désormais vendu. La mairie d'Uchaux finance ainsi une partie du débroussaillement et la filière bois profite des ressources locales.  

Troncs et branches ne sont plus détruits sur place. Ils sont vendus.

Quelque 35 hectares de bois sont dégagés près des maisons et des routes dans les quartiers des Patifiages et des Routes. C'est obligatoire  mais Tiziano Panini, l'ingénieur forestier qui mène ce chantier souhaite faire mieux : "Vous voyez ce tas de branches ? Normalement, il serait resté sur place. On aurait dépensé de l'argent et du combustible fossile pour le détruire sur place. On va le sortir et le valoriser dans un cycle vertueux. Le chêne part dans le cycle classique pour le chauffage des particuliers".  Tiziano Panini montre un autre tas de bois : "Ces rondins de résineux jusqu'à 50 cm de diamètre et 2 mètres de long sont envoyés à l'usine de pâte à papier de Tarascon. Et tout le reste sera transformé en plaquettes forestières pour être livré aux usines de valorisation comme la centrale de biomasse de Gardanne ou l'usine de Sorgues et les chaufferies collectives".  

Une machine énorme - le porteur - sort du sois-bois et empile les branches. L'ingénieur forestier a calculé qu'il y en a pour "15.000 euros de bois sur pied mais c'est aussi un produit qui va alimenter la filière régionale du bois". Le maire d'Uchaux Jo Saura souligne l'aspect "gagnant-gagnant de ce chantier collectif durable et vertueux en circuit court".   

Partager un entretien de qualité pour éviter l'incendie

Le chantier représente 15.000 euros de bois sur pied. La somme sera partagée entre les 71 propriétaires. Mais l'essentiel est ailleurs pour les habitants du massif d'Uchaux. Roland Cuna possède trois hectares de propriété boisée. Il confie que "le débroussaillement, on pourrait pas le faire nous même. Au moins, ça sert à quelque chose." Christiane Lantelme est rassurée par la qualité du travail effectuée autour de sa propriété : "il y  a des personnes qui, physiquement, ne pouvaient plus  le faire." Cette propriétaire apprécie le chantier collectif porté par la mairie d'Uchaux :"comme ça tout est fait pareil. Tous les étés, on avait peur des incendies. Auparavant, c'était un champ de bataille : les propriétaires faisaient des coupes de bois et laissaient tout sur place. C'était une catastrophe mais on ne pouvait rien faire car ce n'était pas chez nous" .

Deux quartiers d'Uchaux seront protégés de l'incendie grâce à ce chantier collectif durable. Tous les propriétaires de Vaucluse doivent avoir débroussaillé une bande de 50 mètres au 31 mai 2019.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu