Agriculture – Pêche

Un accord a été signé entre les producteurs laitiers et Lactalis

Par Charlotte Derouin, France Bleu Mayenne mardi 30 août 2016 à 19:24

Michel Nalet, porte parole du groupe Lactalis avec le préfet du département et Sébastien Amand, vice-président de l'Organisation de producteurs Normandie Centre.
Michel Nalet, porte parole du groupe Lactalis avec le préfet du département et Sébastien Amand, vice-président de l'Organisation de producteurs Normandie Centre. © Maxppp -

Les producteurs laitiers et Lactalis ont trouvé un terrain d'entente ce mardi. Après une semaine d'actions, la mobilisation des agriculteurs prend fin.

Après 5 heures de négociations ce mardi à la préfecture à Laval, les producteurs laitiers et Lactalis ont finalement trouvé un terrain d'entente. Les agriculteurs seront payés 280 euros les 1 000 litres en août puis 5 euros de plus chaque mois pour atteindre les 300 euros la tonne en décembre. "On peut déjà être satisfait que la spirale à la baisse du prix du litre lait s'arrête", affirme Florent Renaudier, ce mayennais responsable de l'organisation de producteurs de Craon a participé aux négociations.

Manuel Valls a applaudi cette sortie de crise. "Satisfaction que tous les acteurs se soient mobilisés et aient pris leurs responsabilités", a tweeté le premier ministre.

"Ce qui est important, c'est que cet accord permet de donner une visibilité jusqu'à la fin de l'année", s'est félicité Michel Nallet, le porte-parole du groupe Lactalis. De nouvelles discussions devront avoir d'ici la fin de l'année pour négocier les prix de l'année 2017.

275 euros la tonne en moyenne en 2016

Cet accord est le fruit d'un compromis pour Philippe Jehan, le président de la FDSEA de la Mayenne : "c'est toujours mi-figue, mi-raisin, à partir du moment où on est en négociation, il est bien d'aboutir à un accord et d'éviter le durcissement du conflit".

Cela va nous permettre d'avoir un petit peu de trésorerie pour payer les factures, Sandra Racine, productrice de lait

Devant la préfecture, Sandra Racine apparait soulagée, cette productrice de lait à Ruillé-le-Gravelais a suivi les actions menées toutes cette semaine. "On a retrouvé un petit peu le sourire, on est à 275 euros les 1 000 litres sur l'année 2016, on ne peut pas forcément se satisfaire de cela mais c'est déjà une victoire, ça va nous permettre d'avoir un petit peu de trésorerie pour payer les factures", explique l'agricultrice.

Les actions entamées hier devant quinze usines Lactalis en France ont cessé ce mardi après la fin des négociations.

  - Aucun(e)

Partager sur :