Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un accord européen pour interdire la pêche électrique d'ici 2021

jeudi 14 février 2019 à 8:20 Par Alice Kachaner, France Bleu

La Commission européenne annonce l'interdiction de la pratique très controversée de la pêche électrique à horizon 2021. Les négociateurs du Parlement, du Conseil et de la Commission ont enfin trouvé un terrain d'entente.

La pêche électrique est essentiellement pratiquée aux Pays-Bas
La pêche électrique est essentiellement pratiquée aux Pays-Bas © Maxppp - OTTINI Marc

France

La pêche électrique devrait être totalement interdite en Europe d'ici l'été 2021. Les négociateurs du Parlement, de la Commission et des Etats membres sont parvenus à trouver un accord.

L'interdiction devrait se faire en deux temps

Selon cet accord, les états membres de l'Union européenne auront la possibilité immédiate d'interdire ou de restreindre la pêche électrique dans leurs eaux territoriales.  En France, les pêcheurs ont manifesté à plusieurs reprises contre cette pratique très controversée

En revanche, l'interdiction totale ne sera effective qu'à horizon 2021. L'utilisation du matériel nécessaire à la pêche électrique sera dès lors considérée comme illégale. 

Une pratique controversée

La pêche électrique est essentiellement pratiquée par les Néerlandais. Cette méthode consiste à débusquer les poissons dans les profondeurs des océans à l'aide d'impulsions électriques.

Une technique particulièrement efficace pour traquer les poissons plats comme la sole mais qui n'est pas sans conséquence sur la biodiversité des fonds marins.

L'ONG Bloom, à la pointe de la campagne contre la pêche électrique, salue un changement dans les esprits. "La négociation n'a quasiment porté que sur la date de l'interdiction, plus personne ne remettait en cause son principe", souligne Claire Nouvian, la fondatrice de l'ONG.

Vers l'épilogue?

Les négociations ne sont pas totalement terminées. Le texte doit encore être validé par le Parlement européen et par le Conseil.