Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un an après l’obtention de l'AOP, à la découverte du Munster du Territoire de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le munster, un fromage alsacien ? Pas seulement. Depuis un an, des agriculteurs terrifortains ont obtenu l'AOP (appellation d'origine protégée). Quel bilan en font-ils ? Reportage dans un élevage de vaches laitières à Lepuix-Neuf.

Dans cet élevage, 60 vaches produisent le lait qui sert à fabriquer le fromage
Dans cet élevage, 60 vaches produisent le lait qui sert à fabriquer le fromage © Radio France - Adrien Beria

Lepuix-Neuf, France

Il y a un an, au printemps 2018, le munster labellisé AOP (appellation d'origine protégée) faisait son retour dans le Territoire de Belfort. Pendant les grandes vacances, Florian Patingre, qui élève une soixantaine de vaches laitières à Lepuix-Neuf, au sud-est du département, a ouvert sa ferme au public. Il fait partie des premiers agriculteurs à avoir obtenu le sésame. 

Florian Patingre a expliqué aux visiteurs le fonctionnement de la ferme et la fabrication du fameux munster  - Radio France
Florian Patingre a expliqué aux visiteurs le fonctionnement de la ferme et la fabrication du fameux munster © Radio France - Adrien Beria

Ses vaches produisent 400.000 litres de lait par an. Moins de 10% - environ 30.000 litres - servent à la confection des fromages : du munster mais également de la tome et de la raclette. 

L'AOP Munster, pas seulement en Alsace, également dans le territoire de Belfort

Un gage de qualité ... et de notoriété 

Florian Patingre fait un premier bilan de cette année avec l'AOP : "ça suit son cours, on a de bons retours", explique-t-il. "Économiquement, ça fait du bien, développe l'agriculteur, ce n'est pas une question de valorisation de prix, c'est surtout un signe de qualité". L'appellation "Munster AOP" lui permet d'être mieux identifié par les consommateurs. "Ils savent ce qu'ils achètent, ils savent à peu près sur quel goût, sur quelle texture ils vont tomber".

"Je suis ravi de faire du munster ... pourvu que ça suive son cours !" - Florian Patingre, producteur de munster 

De quoi encourager Florian Patingre, qui travaille en agriculture biologique, à se développer encore plus ? Pas du tout. "Je ne suis pas parti dans une démarche de gros volume, raconte-t-il. J'ai envie de rester sur une production modérée"

Après la visite, la dégustation. Le fromage coûte 3 euros pièce.  - Radio France
Après la visite, la dégustation. Le fromage coûte 3 euros pièce. © Radio France - Adrien Beria