Agriculture – Pêche

Un bunker comestible en plein centre de Strasbourg

Par Romane Porcon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 2 août 2017 à 22:51

Dans la ferme urbaine, des micro-pousses bio poussent à foison
Dans la ferme urbaine, des micro-pousses bio poussent à foison © Radio France - Romane Porcon

Une ferme dans un ancien bunker allemand : c'est la nouveauté située derrière la gare de Strasbourg. La start-up strasbourgeoise Cycloponics a décidé de réhabiliter des sites urbains abandonnés en écosystèmes agricoles. Son objectif: développer la vente directe en produisant dans la ville.

C'est un lieu plutôt atypique pour faire pousser des légumes. Une start-up strasbourgeoise a lancé une ferme urbaine dans une ancienne poudrière construite en 1878 par les allemands, située derrière la gare de Strasbourg. Des champignons, des endives, des micro-pousses et bientôt des tomates, ici tout pousse et les clients ne sont jamais loin.

La poudrière : un lieu idéal pour les cultures

La ferme est située dans une ancienne poudrière allemande de 1878 située derrière la gare de Strasbourg - Radio France
La ferme est située dans une ancienne poudrière allemande de 1878 située derrière la gare de Strasbourg © Radio France - Romane Porcon

Gabriel Arnould, étudiant en ingénierie agricole travaille dans ce lieu atypique tout l'été : "Ils entreposaient ici des munitions, de la poudre à canon et du pétrole. L'avantage de l'agriculture urbaine c'est qu'on peut empiler les étages de cultures les 150m2 se transforment vite en 1000m2." Un lieu idéal pour les cultures, il fait 19 degrés été comme hiver. Alors l'équipe n'a même pas besoin de faire en fonction des saisons : "Tout pousse parce qu'on utilise des lumières qui reproduisent la lumière du soleil. De la terre de la lumière et de l'eau ça suffit pour faire pousser tout types de végétaux. On s'est basés sur les micro pousses de tournesols, de moutarde, de cressons qu'on vend aux restaurateurs directement parce qu'il y avait une grosse demande dans les restaurants strasbourgeois. Après on se diversifie pour proposer tous types de produits en vente directe des salades, des poivrons. On commence les tomates et les plantes aromatiques en pot."

Favoriser la vente directe

L'avantage : être proche des clients pour favoriser la vente directe et ne pas être soumis aux aléas des conditions météorologiques. Des produits certifiés bio qui attirent, Farida travaillent à quelques pas d'ici. C'est la première fois qu'elle vient et ce type de micro ferme urbaine lui plait énormément _"Au lieu de laisser ce lieu à l'abandon il faut profiter de tout. La proximité, la fraicheur des produits, le contact direct et donner la valeur aux gens qui travaillent c'est très important de nos jours, c'est la solution du futur."_La start-up alsacienne ne compte pas s'arrêter là et prévoit d'ouvrir à Paris une nouvelle ferme urbaine dans un parking souterrain de plus 3000m2.