Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Un collectif citoyen marche pour sauvegarder les terres agricoles de Pertuis

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le collectif Terres vives se mobilise ce samedi 14 décembre pour protester contre "la bétonisation" des terres agricoles à Pertuis. Départ de la manifestation à 9 heures 30 au rond point d'Herborn.

La manifestation à Pertuis est à l'initiative de la Confédération paysanne de Vaucluse.
La manifestation à Pertuis est à l'initiative de la Confédération paysanne de Vaucluse. © Radio France - Victor Vasseur

Pertuis, France

235 hectares de terres agricoles sont en jeu à Pertuis, estime le collectif citoyen Terres vives. C'est la raison pour laquelle il organise une marche ce samedi 14 décembre, à partir de 9 heures 30, au départ du rond point d'Herborn.  Parmi ces 235 hectares de terres cultivables, "86 doivent disparaître avec l'extension de la zone d'activité économique, d'après le collectif. Elle doit accueillir de nouvelles entreprises liées au programme Iter." Un projet de réacteur nucléaire civil à fusion qui verra le jour à Cadarache, à 20 km de Pertuis. 

Pour les manifestants, ces terres situées en plaine de Durance "au potentiel agricole riche" sont nécessaires pour favoriser le ruissellement, éviter les crues et préserver la biodiversité. Selon le maire de Pertuis, Roger Pellenc, c'est surtout le manque d'agriculteurs installés dans la commune qui pose problème. Pour tenter d'y remédier, la Ville a mis en place une pépinière ouverte aux jeunes exploitants avec 7 hectares de terres cultivables. Trois jeunes viennent de s'y installer

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu