Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un début de vendanges sous le soleil, dans l’Yonne

lundi 28 août 2017 à 15:28 Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre

Avec deux semaines d'avance sur le calendrier habituel, les vignerons de l'Yonne ont débuté la cueillette ce lundi, pour les Crémants de Bourgogne. Après la récolte catastrophique de l'année dernière, ils ont cette année retrouvé le sourire.

Les vendanges 2017 commencent, comme tous les ans, avec le Crémant.
Les vendanges 2017 commencent, comme tous les ans, avec le Crémant. © Radio France - Delphine Martin

Saint-Bris-le-Vineux, France

Il y a du soleil dans les vignes, en ce lundi matin. Les vignerons icaunais qui produisent du Crémant commencent leurs vendanges. Parmi eux, Philippe Defrance, vigneron à Saint-Bris-Le-Vineux. Il a 5 hectares de vignes à récolter cette semaine. Un quart de son exploitation est consacré au Crémant.

Et le président de la coopérative des Caves de Bailly-Lapierre est plutôt de bonne humeur. Après la récolte catastrophique de l’an dernier (à cause du gel et de la grêle), le vigneron aborde ces vendanges 2017 avec optimisme : "On retrouve de la vendange sur les pieds de vigne. L’an dernier, on cherchait les raisins à travers les feuilles", se souvient-il. "Mais cette année, on va avoir une belle récolte pour produire un bon Crémant" ajoute-t-il, plein de confiance.

Une quinzaine de vendangeurs travaillent pendant une semaine pour le domaine Defrance à Saint-Bris. - Radio France
Une quinzaine de vendangeurs travaillent pendant une semaine pour le domaine Defrance à Saint-Bris. © Radio France - Delphine Martin

Pour l'aider cette semaine, le vigneron a donc embauché une quinzaine de saisonniers. Il y a les habitués : des retraités qui viennent tous les ans pour arrondir leur fin de mois mais aussi parce que ça leur fait plaisir, comme Rémi, 65 ans : "J’aime bien faire les vendanges parce que c’est convivial, c’est sympathique. C’est agréable, surtout quand il fait beau", note cet habitant de Saint-Bris-le-Vineux, qui ajoute que ce qu’il préfère, c’est "discuter de tout et de rien en travaillant".

Jean, un retraité de la Poste qui habite à Pourrain, est lui aussi un habitué : "Cela fait 10 ans que je viens", explique-t-il en souriant. "La maison Defrance est une très bonne maison. On est nourri à midi, ce qui n’est pas toujours le cas dans les vignobles, maintenant. C’est très convivial, très familial."

📻 Ecoutez quelques paroles de vendangeurs

Plaisir, convivialité et mal de dos : paroles de vendangeurs !

Il y a aussi des chômeurs, ravis de cette opportunité de travailler. "Ça fait 15 ans que je n’ai pas fait les vendanges, je me suis dit que j’allais renouveler l’expérience. Pour la camaraderie. Et pour la paye ! " explique Cédric, 36 ans, de Saint-Florentin. Pour Jordan, 25 ans, c’est carrément un plaisir de travailler au grand air : "Je fais les vendanges tous les ans. C’est un truc que j’aime bien. Je fais plusieurs domaines, en Champagne, à Chablis, ici… C’est un plaisir. Je préfère être ici plutôt qu’à l’usine ! "conclut le jeune homme tout en coupant les grappes avec méthode.

Cette année, comme les vendanges sont en avance de deux semaines, cela permet aux étudiants de venir travailler. C'est le cas de Valentin, 18 ans, de Charbuy. Avant de commencer son BTS, il fait les vendanges. Pour la première fois. Heureusement, le novice peut compter sur les conseils des anciens comme Jean. "Il m’a montré, par exemple, comment placer le seau sous le pied pour que les grappes tombent directement. Et comment ne pas perdre ses outils." Jean lui a aussi donné un petit conseil qui va s’avérer bien utile pour le soir : "avant de te coucher, prend un petit Doliprane, pour les courbatures".

Les vendangeurs sont des retraités, des étudiants ou des chômeurs qui veulent se faire un peu d'argent. - Radio France
Les vendangeurs sont des retraités, des étudiants ou des chômeurs qui veulent se faire un peu d'argent. © Radio France - Delphine Martin

Car la bonne ambiance n’efface pas la douleur. L'équipe avance rapidement, et à mesure que les grappes de Pinot Noir remplissent les seaux, tous les vendangeurs se préparent aux courbatures de la fin de journée. "Ça fait mal au dos", dit l’un en souriant. "Oui, mais quel travail ne fait pas mal au dos ! C’est de la bonne fatigue', ajoute l’autre. "Au bout de deux jours, ça va tout seul", assure un troisième vendangeur, optimiste.

Les vendanges pour le Crémant vont se poursuivre tout au long de la semaine. Ensuite, dans une dizaine de jours, ce sera le début des vendanges pour les autres vins.

🍇 POUR TESTER VOS CONNAISSANCES : QUIZ - Les mots des vendanges