Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un deuxième foyer de grippe aviaire confirmé en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

C'était attendu, le virus de l'influenza aviaire a été confirmé dans un élevage de canards de La Dornac.

Des canards dans un élevage.
Des canards dans un élevage. © Maxppp - Maxppp

Nouveau coup dur pour la filière palmipède. Apres la découverte d'un cas d'influenza aviaire dans un élevage de 4.500 poulets de La Dornac la semaine dernière,  un élevage de canards est dans l’œil du cyclone. Les contrôles ont été effectués en fin de semaine dernière et ce lundi, la préfecture confirme la présence du virus H5N1 parmi les palmipèdes. Les 24.500 palmipèdes concernés sont en cours d'abattage.

L'élevage avait été vidé

Un cauchemar pour cet éleveur qui avait, comme les autres, vidé son élevage pendant deux mois pour endiguer la progression de la grippe aviaire. Des questions se posent sur la contamination de ces canetons. Les poules contrôlées sur le même site sont saines. Les canards atteints n'en sont pas tous au même stade de la maladie, ce qui semble exclure une contamination sur place.

Une catastrophe économique

D'où vient le virus alors que l'éleveur est connu pour son sérieux et sa rigueur ? Est-ce que les couvoirs où il a acheté ses canetons sont sains ? Ont-ils été simplement contrôles ? Cet abattage est une véritable catastrophe économique pour l'éleveur qui n'a plus aucune ressource depuis six mois et qui, selon nos informations, attend encore les premières indemnisations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu