Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un drone pour traiter les moustiques dans l'Hérault

dimanche 28 janvier 2018 à 7:07 - Mis à jour le dimanche 28 janvier 2018 à 15:24 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault et France Bleu

L'Entente interdépartementale pour la démoustication Méditerranée (EID) teste actuellement un drone pour épandre ses produits anti-moustiques. Avantages : davantage de sécurité pour les pilotes et une meilleure précision. C'est une première en France.

Le drone en action
Le drone en action - EID

Hérault, France

Chaque été, les moustiques envahissent l'Hérault. L'Entente interdépartementale pour la démoustication Méditérranée, chargée de les éradiquer, vient d'investir dans un drone pour épandre des produits anti-larvaires

Depuis deux ans, l'EID cherchait des méthodes innovantes de traitement. Elle a trouvé le drone et vient d'acheter un appareil pour 25.000 euros. Il est testé actuellement dans le Gard. Cette phase pré-opérationnelle va durer de six mois à un an.

L'engin mesure deux mètres d'envergure et possède huit hélices de 60 cm de large chacune. Il sera utilisé en complément des agents au sol et des avions qui traitent chaque année les zones humides autour de Montpellier. 

Davantage de sécurité et une meilleure précision

"C'est un moyen très précis qui permet d'agir sur des zones difficiles d'accès. On maîtrise les paramètres que sont la vitesse et la hauteur de traitement, les quantités épandues. Les avions ne peuvent pas être aussi précis. De plus, le pilote est plus en sécurité car il est éloigné de la zone de traitement", explique Nicolas Sidos, chargé de projet innovation à l'EID et pilote de drone. 

Nicolas Sidos pilote de drone présente les avantages de l'engin

Nicolas Sidos pilote explique que le drone est plus efficace que l'avion pour traiter un fossé

Ce type de drone est déjà utilisé en Asie, notamment dans les rizières, mais c'est la première fois que le drone est utilisé en France pour traiter les moustiques.

Plus de 25.000 hectares traités l'an dernier

En 2017, 26.939 hectares de zones humides ont fait l’objet de traitements anti-larvaire par l’EID Méditerranée et 19.801 hectares ont été couverts par des moyens aériens (avion pour l’essentiel + hélico), le reste ayant été traité par des moyens terrestres.

La moyenne annuelle des traitements des cinq dernières années est de l’ordre de 33.000 hectares. Ce chiffre est à rapprocher des quelque 66.000 hectares de gîtes potentiels en milieux naturels, surveillés continûment par les agents de l’établissement. 

L’exercice 2017 s’achève sur un bilan quantitatif en-deçà des moyennes annuelles, du fait d’un automne sec et donc d’une couverture opérationnelle basse au cours du dernier tiers de l’année.