Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un gros revers pour les vignerons jurassiens : l'AOC "vin de paille de Corrèze" est confirmée

-
Par , France Bleu Besançon

C'est un gros soulagement pour les producteurs de vin de paille en Corrèze. Mais un coup de massue chez les vignerons jurassiens. L'AOC "vin de paille de Corrèze" vient d'être confirmée par le Conseil d'Etat, qui a donc rejeté une requête de la Société de viticulture du Jura.

Les vignes d'Arbois (Jura). Avril 2019.
Les vignes d'Arbois (Jura). Avril 2019. © Radio France - Marie-Coralie Fournier

Jura, France

Le Conseil d'Etat vient de valider l'AOC Vin de paille de Corrèze. Les vignerons du centre de la France pourront donc produire du vin de paille, ce qui n'est pas du goût de leurs collègues du Jura. 

Le Conseil d'Etat a rejeté une requête de la Société de viticulture du Jura. En raison de l’antériorité séculaire du vin de paille "made in Jura", les vignerons jurassiens avaient attaqué l'AOC Corrèze, obtenue il y a deux ans. 

Mais les Corréziens ont eu gain de cause, au final, se réjouit le président de la fédération des vins de Corrèze et lui-même producteur de vin paillé. "Quand on est monté écouter le rapporteur public au conseil d'Etat, on est sorti complètement démoralisés, se souvient Jean Mage. Le rapporteur public avait détruit tout ce qu'on avait fait. Heureusement que le conseil ne l'a pas suivi. Chose très rare". 

D'où l'incompréhension des Jurassiens face à cette décision. Nicolas Caire, le président de la Société de viticulture du Jura se dit "plus qu'abasourdi".  Il s'interroge dit-il sur "le bien-fondé de l'INAO". 

On marche sur la tête 

"Le cahier des charges du vin de paille Corrèze, poursuit Nicolas Caire, est minimaliste. L'antériorité n'y est pas. Les documents étaient tirés par les cheveux alors que tout le monde sait que le vin de paille dans le Jura c'est depuis plusieurs siècles. Donc on marche sur la tête". 

La société de viticulture du Jura  étudie la possibilité d'un recours devant la justice européenne.  La production annoncée du "vin de paille AOC de Corrèze" est d'environ 45.000 bouteilles annuelles. Contre 200.000 sur les dixdernières années pour le vin de paille du Jura.

LIRE AUSSI : "C'est un gros soulagement" : le Conseil d'Etat valide l'AOC vins de Corrèze et l'appellation "vin de paille"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu