Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

"Un jour la banque appelle pour fermer les robinets, je me suis effondrée au milieu d'un champ" Christelle, agricultrice

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Le film d'Edouard Bergeon, Au nom de la Terre, est en tête du box-office. Ce long-métrage sur l'histoire vraie du réalisateur permet de prendre conscience de la crise vécue par les agriculteurs. En France, il y a eu 500 suicides sur les trois dernières années chez les agriculteurs.

Christelle Dauphin, agricultrice, accompagnée de Jean Claude Foubert et de Jacques Johan, coprésident de l'association Solidarité Paysans
Christelle Dauphin, agricultrice, accompagnée de Jean Claude Foubert et de Jacques Johan, coprésident de l'association Solidarité Paysans © Radio France - Romane Porcon

Mayenne, France

Le film "Au nom de la Terre" est en tête du box-office. Lors de sa sortie, mercredi, ce long-métrage avec Guillaume Canet tourné en Mayenne a réuni 80 441 spectateurs. Le film d'Edouard Bergeon pourrait dépasser le million d'entrées. Un film sur la descente aux enfers d'un chef d'exploitation, incarné par un Guillaume Canet. L'histoire vraie du père du réalisateur est un coup de projecteur sur ce métier en pleine crise. France Bleu Mayenne a rencontré une agricultrice en Mayenne : Christelle Dauphin a vécu une période très difficile. A l'époque elle vit avec 350 euros par mois avec deux enfants à charge, elle est à son compte quand tout bascule en 2009.

Un agriculteur se suicide chaque jour 

Christelle est agricultrice depuis une dizaine d'années. A l'époque, elle possède une trentaine d'hectares avec des vaches allaitantes : "J'étais toute seule sur l'exploitation et la banque du jour au lendemain m'appelle en me disant madame on ferme les robinets, on ne vous accorde plus rien et il faut rembourser le découvert. _A ce moment là, on s'effondre_. C'était un vendredi et j'étais au milieu d'un champ. Je me suis effondrée au pied d'un chêne." Au départ Christelle pense tout arrêter mais finalement avec l'aide de l'association Solidarité Paysans, elle décide de se battre. 

L'association Solidarité Paysans accompagne les agriculteurs

L'association Solidarité Paysans vient en aide aux agriculteurs en difficulté. Ils lui apportent une aide psychologique et économique. Tous les bénévoles sont formés à cela, .Jean Claude Foubert, le co-président de l'association : "On apprend à repérer les signes de mal-êtres. J'ai vu des rencontres où l'épouse tenait son mari en disant tu vas pas recommencer. C'est à dire qu'il avait fait une tentative de suicide. On a eu une situation où le fusil est dans la pièce et l'agriculteur nous le montre du doigt. Il y a eu un ou deux cas de suicide. C'est un échec pour nous parce qu'on a pas senti les choses mais on a fait ce qu'on a pu comme bénévole. La famille reste maitre de sa situation." 

Le suicide, Christelle, avoue ne jamais y avoir pensé mais en tant que bénévole elle y est confrontée : "J'ai jamais eu cette idée mais avec les familles que j'accompagne c'est des choses que j'entends. Pour eux c'est la seule façon de trouver un soulagement. On se dit qu'on ne peut pas imposer cela à ses enfants." Aujourd'hui Christelle va mieux et est même prête à se relancer. Dans quelques semaines, elle sera agricultrice à son compte comme une revanche sur la vie.

Agri'écoute : le numéro d'écoute pour les agriculteurs 

La Mutualité sociale agricole est partenaire du film. Alors que le nombre de suicide ne fait qu'augmenter chaque année, il existe une plateforme téléphonique "Agri'écoute" au 09-69-39-29-19 ouvert 24h sur 24 pour témoigner anonymement. Entre juin et décembre 2018, il y a eu 386 appels par mois en France et 83% des appels sont les agriculteurs eux-mêmes. Le numéro d'Agri Ecoute permet aux agriculteurs d'évoquer leurs souffrances, Georgette Rousseley présidente de la Mutualité Sociale Agricole Mayenne Orne Sarthe : "Ce sont des psychologues à qui on peut se confier. On a passé toute une période bien trop longue, où les agriculteurs n'ont pas parlé de leur souffrance. D'ailleurs qu'elle soit familiale, économique ou sociale. Ça a été trop longtemps un sujet tabou. Je pense que plus on en parle et plus on évoque cette problématique qui est une maladie cela permet une certaine liberté de paroles aux personnes concernées. Elles se disent finalement ça n'arrive pas qu'aux autres. Ce film va permettre au grand public de prendre conscience de ces problématiques."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu