Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Koh-Lanta de la pêche en tournage dans le Finistère

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Une équipe de télévision vient de terminer le tournage de l'épisode pilote de "Fish or Quit", un jeu d'aventure centré sur le thème de la pêche. Ce "Koh-Lanta autour du poisson" a été tourné sur les plages du Finistère.

Le tournage de l'émission
Le tournage de l'émission - Facebook de l'émission Fish or Quit

C'est un drôle de tournage qui s'est conclu cette semaine sur les plages du Finistère. Une équipe de télévision a tourné l'épisode pilote d'une nouvelle émission, "Fish or Quit". Dix pêcheurs, amateurs ou confirmés, s'affrontent dans des épreuves de pêche en mer, nocturne ou de "street-fishing" (pêche en milieu urbain). 

Une partie de l'équipe et des candidats de Fish or Quit
Une partie de l'équipe et des candidats de Fish or Quit © Radio France - Roméo van Mastrigt

Un Koh-Lanta de la pêche

"C'est un divertissement d'aventure, avec des personnalités auxquelles on s'attache, comme dans un jeu ou une télé-réalité", explique Philippe Frugier, le co-créateur de l'émission, "mais il y aura aussi beaucoup d'informations sur les poissons, leur écosystème. Nous voulons faire un programme éco-responsable", souligne-t-il. Avec des journées de coefficient 90 et des vents à 130 kilomètres/heure, "ça peut vraiment s'apparenter à l'aspect survie et spectacle de Koh-Lanta". 

Les candidats ont pu s'affronter dans des épreuves de pêche en baie de Douarnenez ou dans un match de "street-fishing" dans les rues de Chateaulin, même si les conditions météorologiques n'ont pas été optimales pour tourner de belles images. A chaque épisode, un tandem composé de deux candidats est éliminé. Benjamin, un street-fisher de 38 ans, habitant de région parisienne, participe au programme car il veut "tordre le cou aux clichés sur la pêche pas très dynamique". Selon l'avis du principal intéressé, Benjamin est "bien parti pour gagner". Il faut tout de même respecter une règle : le "no-kill". Il s'agit de relâcher tous les poissons pêchés afin de ne pas les tuer. 

Le tournage de l'émission
Le tournage de l'émission © Radio France - Facebook de Fish or Quit

Coeur de cible de 3 millions de personnes

Le programme sera présenté en mars 2020 aux MIPTV, le plus grand marché des programmes télévisuels de France, à Cannes. L'objectif sera donc de convaincre une chaîne de télévision, de vendre le programme pour pouvoir éventuellement commencer à tourner d'ici l'été prochain. Philippe Frugier croit dur comme fer à son concept : "Il y a un cœur de cible de plus de 3 millions de personnes puisqu'il y a 3 millions de pratiquants en France. En terme de licenciés, c'est plus que le rugby et le basket réunis !"

Une cagnotte en ligne est mise en place sur le site Kiss Kiss Bank Bank afin de soutenir financièrement le projet. Il est disponible en cliquant ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess