Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un maraîcher de Sully sur Loire lance un appel pour relancer son activité

-
Par , France Bleu Orléans
Loiret, France

Il y a 2 ans, atteint d'une leucémie, Laurent Béguin décidait d'arrêter son exploitation de maraîchage à " la Pause Jardin". Aujourd'hui, il lance un appel aux habitants pour relancer ce lieu de cultures et de cueillettes.

Pause Jardin espère relancer ses activités de culture et de vente
Pause Jardin espère relancer ses activités de culture et de vente © Radio France - Patricia Pourrez

" Pause Jardin", c'est le projet d'une vie et d'un couple. En 2010, Laurent Béguin et son épouse décident de réaménager 8 hectares de terrain, sur la route entre Sully et Tigy. Leur projet  devient une ferme- jardin où les consommateurs peuvent venir cueillir des fraises, des salades, des courgettes ou encore des fleurs. Jusqu'en 2015, l'activité est florissante. " On avait jusqu'à 60 à 70 clients par jour en haute saison" explique Laurent Béguin. Mais, à l'automne 2015, tout s'écroule. Laurent, atteint d'une leucémie, n'a plus la force de poursuivre son activité et les terres sont laissées en jachère.

Un appel pour trouver des adhérents 

Après avoir tenté de vendre son terrain, sans succès, Laurent Béguin a décidé il y a quelques mois de relancer son activité. " Je vais mieux physiquement mais je ne veux pas prendre seul, tous les risques" explique le maraîcher. Lui et son épouse ont alors l'idée de solliciter l'aide de leurs anciens clients et de nouveaux aussi. " On a besoin d'adhérents à l'année pour relancer l'activité , embaucher des salariés et assurer un équilibre financier".  

Les serres de la ferme jardin de Laurent Béguin
Les serres de la ferme jardin de Laurent Béguin © Radio France - Patricia Pourrez

Laurent Béguin s'est fixé comme objectif de trouver 350 à 400 adhérents d'ici début 2018. Après 2 réunions publiques et un peu de bouche à oreille, il a déjà reçu le soutien de 200 personnes." Chaque adhérent paie 95 euros à l'année et en contrepartie, il sera prioritaire sur les cueillettes . Il pourra aussi bénéficier d'une ristourne en caisse". 

Un jardin ... et aussi un lieu de rencontres et d'échanges

Pour attirer des adhérents, Laurent Béguin met en avant ses pratiques de culture " sans pesticides et uniquement avec du fumier de brebis pour les sols" . A terme, il veut aussi donner une nouvelle dimension à son jardin.  " On a l'idée de créer un lieu de rencontres pour les adhérents via des ateliers sur la cuisine ou l'art floral". 

Si le projet aboutit, "Pause Jardin" pourrait rouvrir au public dès le printemps prochain. Mais, le temps presse. Laurent Béguin doit encore trouver 100 à 150 adhérents. Il s'est donné jusqu'à la mi janvier pour atteindre son but.  Après dit-il " il sera trop tard pour lancer les 1ères cultures !!" 

Reportage sur le site de Pause Jardin à Sully sur Loire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess