Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un millier de poissons morts dans un étang du Trait

samedi 30 septembre 2017 à 15:43 Par Sixtine Lys, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Plusieurs centaines de poissons morts ont été retrouvés dans l'étang du parc Jacques-Guérillon, au Trait, samedi 30 septembre. Ce n'est pas la première fois que la commune fait face à cette situation : les poissons de l'étang manquent d'oxygène depuis deux ans.

Les pompiers ont estimé à un millier le nombre de poissons morts.
Les pompiers ont estimé à un millier le nombre de poissons morts. © Radio France - Gilles Halais

Le Trait, France

Les pompiers ont été alertés samedi 30 septembre par un habitant de la ville qui a vu des centaines de poissons flotter dans l'étang du parc Jacques-Guerillon, au Trait.

Ce n'est pas la première fois les pensionnaires de cet étang sont menacés. William Guillard est adjoint à la ville, il était présent sur le lieux quand la cellule des risques chimiques des pompiers est venue analyser l'eau.

Le risque chimique est exclu, les poissons sont en réalité privés d'oxygène à cause des conditions de vie du lac. "C'est un pourcentage d'oxygène dans l'eau. Il y a des seuil où ça peut très vite basculer. Un ou deux points de moins et les poissons les plus fragiles ne survivent pas", explique l'adjoint.

Suite à la première problématique, la ville avait fait un rempoissonnement. William Guillard regrette que l'incident se soit produit alors que la ville vient de recevoir un aérateur, permettant de remettre de l'oxygène dans l'étang. Il a été installé par les agents de la collectivité en urgence samedi 30 septembre.