Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un navire de pêche belge en détresse sauvé in extremis au large de Cherbourg

-
Par , France Bleu Cotentin

Trois bateaux, dont le remorqueur Abeille Liberté sont venus en aide à un chalutier belge en détresse alors qu'il se rapprochait dangereusement des rochers de Cherbourg.

Le chalutier Op Hoop Van Zegen
Le chalutier Op Hoop Van Zegen - DM

Un bateau de pêche belge, le Op Hoop Van Zegen, n'est pas passé loin du drame ce matin au large de Cherbourg. Le chalutier à la dérive se dirigeait tout droit vers les rochers. Le bateau de sauvetage l'Abeille Liberté a pu remorquer le chalutier juste à temps. 

L'alerte est lancée à 5h et demie du matin : un chalutier belge de 33 mètres est en panne de moteur avec 5 marins à bord. Il est en dérive à 3 kilomètre au large de Cherbourg. Le bateau désemparé est déjà mal en point puisqu'au moment de sa panne, il prenait la direction du port pour effectuer des réparations, déjà victime d'un incendie et de l'eau qui s'infiltre dans sa coque.

Le Op Hoop Van Zegen, en panne de moteur, a été sauvé in extremis - Aucun(e)
Le Op Hoop Van Zegen, en panne de moteur, a été sauvé in extremis - Préfecture maritime Manche - mer du Nord

Heureusement le remorqueur l'Abeille Liberté est très réactif. Il arrive sur zone en trois quart d'heure seulement, car au vu du gros coup de vent et de la mer agitée de ces derniers jours, il se tenait prêt à partir très vite.

Lorsqu'il s'approche du bateau en détresse la situation est critique : le navire belge est quasiment tout contre l'Ile Pelé. A 5 minutes près, il aurait pu s'échouer sur les rochers d'après le Cross. L'opération est délicate deux autres bateaux de sauvetage viennent donc en renfort : un pousseur et le remorqueur portuaire Côtier Saire. Le chalutier retrouve finalement le quai de Normandie à 10 heures du matin, 4h30 après l'alerte. Tous ses pêcheurs sont sains et saufs

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu