Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un projet pionnier pour des Ardennes à 100% biogaz

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les Ardennes vont devenir département pionnier dans la production de biogaz. Des fonds publics aideront les agriculteurs à investir dans des unités de méthanisation. Le biogaz produit pourra être réinjecté dans un réseau de gaz naturel étendu.

Exemple d'une unité de méthanisation à Andelnans
Exemple d'une unité de méthanisation à Andelnans © Radio France - Simon Cardona

Ardennes, France

C’est l’une des premières déclinaisons du Pacte Ardennes qui sera signé mi-mars et pour lequel le gouvernement a déjà prévu de financer 27 actions à hauteur de 12 millions d’euros : l’extension du réseau de gaz naturel et l’implantation de nouvelles unités de méthanisation pour l’alimenter. Edouard Sauvage, directeur général de GRDF, est venu présenter le projet ce vendredi 22 février 2019 à Charleville-Mézières. 

Jusqu’en 2011, le gaz issu de la fermentation du lisier agricole dans des unités de méthanisation était brûlé pour produire de l’électricité ou de la chaleur. Désormais, il peut être injecté dans le réseau de gaz naturel.  

Edouard Sauvage, directeur général de GRDF - Radio France
Edouard Sauvage, directeur général de GRDF © Radio France - Alexandre Blanc

Un réseau de gaz naturel étendu

À ce jour, une centaine de communes ardennaises réunissant 80% de la population sont desservies par le réseau de gaz naturel. GRDF prévoit d’installer jusqu’à 40 km de canalisations supplémentaires pour couvrir le sud des Ardennes. 3 à 4 ans de travaux et 30 millions d’euros d’investissement sont nécessaires.

Le projet inclut l’implantation de deux rebours, des compresseurs qui permettent de faire remonter le gaz non consommé dans les circuits de distribution plus importants et donc de stocker l’énergie. Cette technologie est récente. À ce jour, en France, seulement une centaine d’unités de méthanisation réinjectent le biogaz produit dans le réseau de GRDF. 

À terme, lorsque de nouveaux projets de méthaniseurs entreront en service, le département des Ardennes produira plus de biogaz qu'il ne consomme de gaz naturel et exporterait sa production. 

Un appui financier pour aider les agriculteurs à se lancer 

Jusqu’à présent, le biogaz produit dans les Ardennes ne servait qu’à produire de l’électricité ou de la chaleur. 10 méthaniseurs sont actuellement en service dans le département, 10 autres en construction et 45 à l’état de projet

Pour encourager l’installation de nouvelles unités, le Pacte Ardennes prévoit également de créer une société d’économie mixte, au capital de 5 millions d’euros, détenue en majorité par le Conseil Régional du Grand-Est et la Caisse des dépôts. Son rôle sera d’investir en lieu et place des agriculteurs qui souhaiteraient se lancer mais ne disposeraient pas de l’avance de fonds nécessaire. Les revenus issus de la vente du biogaz reviendraient à l’agriculteur une fois la société d’économie mixte remboursée. 

Les tarifs de rachats étant fixé pour 15 à 20 ans, la rentabilité est assurée. L’investissement peut se chiffrer en millions d’euros et beaucoup de projets nécessiteront d’être portés par un groupement d’agriculteurs. 

Choix de la station

France Bleu