Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un service de remplacement professionnel pour les agriculteurs voulant prendre des congés

samedi 11 août 2018 à 6:38 Par Camille Huppenoire, France Bleu Touraine

Le Service de remplacement en Indre-et-Loire aide les agriculteurs souhaitant prendre des congés à trouver un remplaçant pour veiller sur leur exploitation. Anthony, éleveur de poules, a ainsi confié, durant son congé paternité, sa ferme à Cécile.

Les exploitants agricoles, astreints à un travail quotidien dans les champs ou auprès des animaux, ont parfois des difficultés à prendre des congés.
Les exploitants agricoles, astreints à un travail quotidien dans les champs ou auprès des animaux, ont parfois des difficultés à prendre des congés. © Radio France - Anne Patinec

Indre-et-Loire, France

Difficile, pour un agriculteur, de lâcher son exploitation pour prendre quelques jours de congé. L'association Service de remplacement en Indre-et-Loire (autrefois ARAIL), qui existe depuis plus de trente ans, aide les exploitants agricoles à trouver des remplaçants qui pourront gérer la ferme en leur absence et prendre soin des animaux, qui réclament une attention quotidienne.

Le dispositif est plutôt simple, et ouvert aux agriculteurs souhaitant prendre des vacances, des congés paternité ou maternité, mais aussi devant être remplacés pour cause de maladie ou d'accident. Le Service de remplacement prend en charge toutes les démarches administratives et le recrutement des remplaçants, sous statut salarié. "L'agriculteur nous passe un coup de fil, nous dit [qu'il a] besoin d'un salarié pendant une semaine, on lui envoie le salarié, et à la fin il reçoit une facture correspondant à l'embauche" explique Julien Primault, coordinateur de l'association. Car le service est payant, 18 euros et 70 centimes de l'heure en plein tarif. Plusieurs aides sont disponibles pour le financer, faisant tomber la note à moins 50% dans certains cas, souligne Julien Primault.

Je suis parti serein et confiant

En Touraine, ce sont 220 agriculteurs qui ont déjà profité, en 2018, du remplacement professionnel. Comme Anthony Bonnet, éleveur de poules à Truyes, qui a fait appel à ce service pour la première fois. Jeune papa, il a pris un congé paternité de dix jours, pour partir en bord de mer avec sa famille. Le jeune homme avoue ne pas avoir totalement décroché et avoir emporté son ordinateur pour travailler certains dossiers. Mais il apprécie de ne pas "être présent physiquement sur la ferme. Cela permet de casser la routine." Son exploitation, il l'a confiée à Cécile Breton, qu'il connaît bien, puisqu'ils appartiennent au même réseau. "Je suis parti serein et confiant" déclare Anthony. 

Cécile vient prendre soin des poules quatre heures par jour, matin et soir. "Je les nourris, j'ouvre les portes, je mets les nids pour les poules (...) je ramasse les œufs" énumère-t-elle. Pour prendre ses marques, elle a travaillé deux jours avec Anthony, qui lui a expliqué le fonctionnement de sa ferme. Et elle peut aussi compter sur un voisin proche, qui connaît bien les lieux, en cas de pépin, comme la fuite d'eau qu'elle a découverte en arrivant un matin. "Cela fait partie des aléas" sourit Cécile.

Pour Anthony, ce remplacement est une réussite. Il a déjà dans l'idée de confier à nouveau sa ferme à Cécile lors de ses prochaines vacances en famille, en fin d'année.