Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Un verger tout rond : une solution pour limiter voire supprimer les pesticides ?

Et si plutôt que de planter des vergers tout rectilignes, avec une seule et même variété, on plantait les arbres en cercle avec différentes espèces ? C'est l'expérience que mène l'INRA, l'Institut National de Recherche Agronomique, à Saint-Marcel-lès-Valence (Drôme).

Le verger en cercles de l'INRA à Saint-Marcel-lès-Valence (Drôme)
Le verger en cercles de l'INRA à Saint-Marcel-lès-Valence (Drôme) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Saint-Marcel-lès-Valence, France

L'idée, c'est de réduire voire de supprimer l'utilisation de pesticides et d'intrants dans les cultures et donc de créer un système où les arbres, les plantes, se protègent les uns les autres.

Le cercle est la forme la plus protectrice explique Sylvaine Simon, ingénieur à l'INRA à Saint-Marcel-lès-Valence. Il y a moins de portes d'entrée pour les nuisibles : "quand on a une parcelle tout en long, la partie bords de parcelle en contact avec l'extérieur est très grande. Quand on est sur un cercle, on est sur des surfaces d'échange limitées. Pour prendre une autre image, un igloo se refroidit moins vite qu'un cube."

Le cercle le plus extérieur du verger composé de différents arbustes - Radio France
Le cercle le plus extérieur du verger composé de différents arbustes © Radio France - Nathalie Rodrigues

La parcelle tout en rond est organisée autour d'une mare centrale. Sur le cercle le plus extérieur est plantée une haie composée de différents arbustes : une première barrière contre le vent mais aussi une source de biodiversité. A l'intérieur de ce premier cercle, un autre, composé de pommiers pièges, qui devraient attirer certains ravageurs et les fixer là. Cercle suivant : figuier, grenadier, noisetier. Cercles suivants encore : des pruniers, des abricotiers, des pêchers. 

Sylvaine Simon souligne : "on joue sur la diversité, la diversité des espèces, des variétés mais également des plantes associées qui vont constituer des barrières entre les différents arbres fruitiers et puis fournir des ressources aux auxiliaires, les insectes utiles aux cultures et pour limiter les ravageurs."

Le verger rond schématisé sur le site internet de l'INRA - Aucun(e)
Le verger rond schématisé sur le site internet de l'INRA - Capture d'écran INRA

Il y a aussi des nichoirs, des perchoirs sur la parcelle pour favoriser l'installation d'oiseaux, de chauve-souris, prédateurs naturels d'insectes. Zéro pesticide utilisé pour l'expérience. 

Expérience pendant 15 ans

Il est trop tôt pour dire si le système fonctionne. Cette parcelle de 140 mètres de diamètre a été plantée en février 2018. Les arbres sont encore tout jeunes. L'expérience doit durer 15 ans, avec des résultats intermédiaires.

Et il faudra voir comment les agriculteurs peuvent s'en inspirer ajoute Sylvaine Simon, ingénieur à l'INRA : "sur les aspects économiques, valorisation, ça va poser des questions à part entière. Comment je valorise les productions issues de tels systèmes ? Elles seront peut-être en petites quantités de plein de choses, parfois irrégulières, ou avec des standards qui ne correspondent pas aux standards classiques actuels."

Agribio Drôme et Ardèche, la Chambre d'Agriculture de la Drôme, le lycée professionnel du Valentin sont partenaires de cette expérimentation.