Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une action commune aux pompiers et aux agriculteurs contre les feux de récolte

-
Par , France Bleu Orléans

Ce vendredi 26 juin, le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) 45 et la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) 45 ont organisé une action commune de prévention contre les feux de récolte.

Une démonstration impliquant deux camions de pompier et des engins agricoles avait lieu sur une parcelle céréalière de Greneville-en-Beauce ce vendredi 26 juin
Une démonstration impliquant deux camions de pompier et des engins agricoles avait lieu sur une parcelle céréalière de Greneville-en-Beauce ce vendredi 26 juin © Radio France - Mathilde Bouquerel

C'est une parcelle de l'exploitation de Stéphane Pigé, agriculteur céréalier à Greneville-en-Beauce, qui sert de terrain de démonstration pour le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) 45 et la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) 45 ce vendredi 26 juin.

Les deux organisations ont décidé d'organiser une action commune pour lutter contre un fléau bien connu du Loiret et plus particulièrement de la Beauce : les feux de récolte, fréquents en période de moisson. On se souvient de l'incendie spectaculaire autour de Manchecourt dans le Malesherbois le 25 juillet 2019. Plus de 100 hectares de champs étaient partis en fumée.

L'agriculteur Stéphane Pigé, propriétaire de la parcelle sur laquelle avait lieu la démonstration, a échangé avec les pompiers du SDIS
L'agriculteur Stéphane Pigé, propriétaire de la parcelle sur laquelle avait lieu la démonstration, a échangé avec les pompiers du SDIS © Radio France - Mathilde Bouquerel

Le rôle central des agriculteurs dans la lutte contre les feux de récolte

C'est le commandant Thomas Flamant, conseiller technique départemental adjoint en charge des feux d'espace naturels et de forêt, qui commente au micro les manœuvres des camions de pompiers et engins agricoles. Il l'affirme : le rôle des agriculteurs dans la lutte contre les feux de récolte est central. 

"Les agriculteurs sont souvent les premiers témoins de ce type de situation", explique-t-il, "Donc ce sont eux qui peuvent nous alerter. Et, en attendant notre intervention, ils peuvent constituer des pare-feux, à bonne distance du foyer bien sûr, en creusant des tranchés qui arrêteront les flammes."

Les camions de pompier et engins agricoles en pleine manoeuvre
Les camions de pompier et engins agricoles en pleine manoeuvre © Radio France - Mathilde Bouquerel

Une collaboration nécessaire

Si Stéphane Pigé a accepté de prêter sa parcelle à l'exercice, c'est qu'il considère que les feux de récolte sont des dangers sérieux. "Bien sûr que ça nous fait peur", confie-t-il, "Vous voyez cette grange là ? Elle est en bois, je n'ai aucune envie qu'elle parte en fumée ..."

Une piscine de 13.000 litres, destinée à approvisionner les lances à icendie des camions, a été installée par les pompiers
Une piscine de 13.000 litres, destinée à approvisionner les lances à icendie des camions, a été installée par les pompiers © Radio France - Mathilde Bouquerel

David Mercier est agriculteur à Manchecourt, là même où s'est déclaré un spectaculaire feu de récolte l'été dernier. Il est aussi vice-président de la FNSEA dans le Pithiverais-Gâtinais. Pour lui, cette collaboration entre agriculteurs et pompiers est absolument indispensable. 

"Avec des températures très hautes, du vent à 40, 50 kilomètres heure et beaucoup de poussières dans l'air, on a toutes les conditions réunies pour que ça soit grave s'il y a un départ de feu", remarque-t-il, "Sur Invault l'année dernière, sans un champs de betteraves, les maisons auraient pris feu ... Et on était complètement impuissants face à cela. Donc il faut vraiment qu'on travaille ensemble, pompiers et agriculteurs."

Autre point d'action : lutter contre les incivilités. De nombreux feux de récolte commencent ainsi avec un mégot de cigarette jeté depuis la route par un automobiliste imprudent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu