Agriculture – Pêche

Une année exceptionnelle pour le piment doux des Cévennes

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère samedi 3 septembre 2016 à 13:15

Le piment doux des Cévennes
Le piment doux des Cévennes © Radio France - Ludovic Labastrou

La première récolte du piment doux à Ners. Christian Colautti, agriculteur hors norme, entame, après un essai la saison dernière, la première vraie récolte de sa création, un piment origine Cévennes. Une petite production, rien avoir avec celle d'Espelette, mais qui fait son chemin localement.

Une année exceptionnelle pour Christian Colautti et son piment doux des Cévennes. il n'hésite pas à dire que sa première production, après un essai la saison dernière, sera un millésime. Sa création, promet d’être à la hauteur des attentes. Le piment doux des Cévennes "cogne" moins que son célèbre homologue d’Espelette mais en arrière bouche laisse un petit goût caramel surprenant.

On devrait récolter d’ici à la fin du mois de septembre, un peu plus d'1,2 tonne de piment doux des Cévennes. 60 kgs en frais le reste à moudre. Cette nouvelle production Gardoise en bio a déjà un réseau de proximité en matière de restaurateur-transformateur. Normal pour un département qui joue en tête dans cette catégorie du circuit court. De quoi faire passer la production de Christian Colautti de 4.000 à 6.000 pieds.

Le reportage de Ludovic Labastrou

"Une récolte exceptionnelle, une vraie fierté, on essaie de se démarquer de l'agriculture traditionnelle pour gagner un peu notre vie".

Des piments doux des Cévennes qu'on vient juger sur pieds - Radio France
Des piments doux des Cévennes qu'on vient juger sur pieds © Radio France - Ludovic Labastrou

D’ici à la fin du mois, Christian Colautti aura ramassé à la main sa première récolte, un peu plus d’une tonne. Une vraie fierté pour cet agriculteur hors norme.

Christian Colautti

Un peu plus d'une tonne de piment doux des Cévennes produite à Ners, à quelques encablures d'Alès. 80% de la production a déjà été vendue, notamment à des restaurateurs ou des transformateurs, avant que la récolte ne soit achevée.