Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Une association anti-viande met en ligne les noms et les adresses des éleveurs, un agriculteur mayennais furieux

-
Par , France Bleu Mayenne

L’association "Direct Action Everywhere France" dévoile des cartes répertoriant les élevages français de cochons, de volailles, de bovins et de gibiers. Un agriculteur mayennais dénonce la méthode.

photo d'illustration
photo d'illustration - Terre-net Média @WebagriFR - DR

Département Mayenne, France

Ces cartes interactives ont "pour but de montrer aux français que l’élevage intensif se trouve aussi juste à côté de chez eux. Mobilisons-nous pour dire stop à ce modèle d’élevage qui menace l’environnement et notre santé" peut-on lire sur le site de l'association anti-viande "Direct Action Everywhre France". 

Une publication dénoncée, sur le réseau social twitter, par un agriculteur mayennais. Damien Lecourt, qui possède une ferme dans le nord du département, n'apprécie absolument pas que les noms et les adresses, parfois même les numéros de téléphone, des éleveurs soient rendus publiques de cette manière : "jusqu'où irons-nous avec ces fanatiques ?". Cet éleveur en appelle aux élus mayennais et au gouvernement pour que ces agissements cessent le plus vite possible. 

Cette semaine, le ministre de l'Agriculture a dénoncé la multiplication d'intrusions dans les exploitations par des militants anti-viande : "Le bien-être animal est indispensable mais le bien-être des éleveurs est primordial" a expliqué Didier Guillaume. 

En Mayenne, le syndicat agricole FDSEA 53 appelle les agriculteurs victimes de ces intrusions à systématiquement porter plainte et elle est prête à se porter partie civile si besoin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu