Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Une centaine d'agriculteurs en colère en opération escargot ce mardi en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Les agriculteurs mayennais n'en peuvent plus. Difficultés financières, CETA, zone de non-traitement des pesticides, militants anti-viande, etc... Pour dénoncer ce qu'ils estiment être de l"agri-bashing", une centaine d'entre eux ont mené une opération escargot ce mardi 8 octobre au départ de Laval.

Des agriculteurs d'Ernée, de Pré-en-Pail, etc. ont mené cette opération escargot ce mardi.
Des agriculteurs d'Ernée, de Pré-en-Pail, etc. ont mené cette opération escargot ce mardi. © Radio France - Aurore Richard

Département Mayenne, France

Les agriculteurs de la Mayenne sont en colère ce mardi 8 octobre. Ils étaient une centaine pour une opération escargot du rond-point du zoom à Laval, jusqu'à Vaiges. Près de 80 tracteurs au total pour exprimer un ras-le-bol général. Il y a eu des perturbations sur les routes de 11 heures à 16 heures ce mardi. 

Ils ne veulent pas du CETA, ces accords commerciaux de l'Union Européenne avec le Canada. "Le gouvernement ne peut pas demander aux agriculteurs de monter en gamme et en même temps, permettre l'importation de viande de moindre qualité avec le CETA", explique Jérémy Trémeau, président des Jeunes Agriculteurs en Mayenne

La zone de non-traitement pour les pesticides ne passe pas non plus. Le gouvernement souhaite passer une loi sur une distance à respecter entre habitations et zones d'épandage de pesticides. Pour Jérôme Landais, le président de la FDSEA 53, principal syndicat agricole, cette distance doit être de zéro. 

Un sentiment d'acharnement

Pour Damien Lecourt, aussi président des Jeunes Agriculteurs dans le canton de Pré-en-Pail, les agriculteurs sont victimes d'acharnement, d'"agri-bashing", et notamment de la part des militants anti-viande qui diffusent de fausses informations selon lui. "On dit par exemple qu'il faut 15 000 L d'eau pour faire un kilo de viande de bœuf mais c'est faux. On peut largement diviser par cinq cette consommation d'eau", estime-t-il. 

Cet "agri-bashing" joue sur le moral des agriculteurs selon Damien Lecourt. En 2018, un agriculteur s'est suicidé tous les deux jours en France

Le nombre d'installations agricoles baisse un peu plus chaque année en Mayenne

Ce contexte très difficile ne donne pas envie aux jeunes de se lancer dans l'agriculture. "On s'inquiète de savoir si on va en vivre et quand on a des remboursements sur 12 ans et qu'on n'est pas capables de nous assurer un prix à l'année, c'est très compliqué", justifie Jérémy Trémeau. 

Les agriculteurs mayennais attendent des décisions claires du gouvernement : revenir sur le vote en faveur du CETA et ne pas créer de zone de non-traitement pour les pesticides

Choix de la station

France Bleu