Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une immense forêt comestible en construction dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Deux amis d'Estibeaux, dans les Landes, se lancent un défi : donner vie à une forêt comestible de sept hectares, pour y récolter des légumes de saisons, des fruits à coque, des plantes médicinales mais aussi du miel et des œufs. Un projet participatif qui débutera mi-janvier.

Riche de 60 000 arbres, la forêt comestible s'étendra sur 7 hectares à Estibeaux
Riche de 60 000 arbres, la forêt comestible s'étendra sur 7 hectares à Estibeaux - Yoann Lang

Imaginez une forêt immense où tout ce qui est autour de vous peut se manger. C'est le projet lancé dans à Estibeaux, par deux Landais. Yoann et Franck, deux amis de la commune, veulent créer l'une des plus grandes forêts comestibles d'Europe : 60.000 arbres et des plantes en tout genre, pour récolter des légumes de saison, des fruits à coque et des plantes médicinales. Une forêt qui prendra vie, dans plusieurs années, sur des vallons en jachère depuis maintenant sept ans.

La plus grande diversité possible, pour répondre localement aux besoins des habitants

Cette forêt devrait voir le jour dans cinq à  sept ans, le temps que les arbres poussent. Riche de 60.000 arbres, elle s'étendra sur sept hectares à Estibeaux. L'idée de ces deux amis est de créer un écosystème complet, avec une biodiversité riche.

"Le projet mûrit dans ma tête depuis 8 ans, j'ai toujours eu envie de faire quelque chose de constructif, explique Yoann Lang. J'ai toujours fait des récoltes, et des saisons dans l'agriculture, c'est un métier que je connais bien. Il y a trois ans, j'ai rencontré Franck, jeune retraité de la gendarmerie, tout de suite très intéressé de participer au projet."

Le but de Yoann et Franck est de créer la plus grande diversité alimentaire possible au niveau local : "Ce sera progressif, tout ne va pas pousser en deux jours, explique Yoann. Nous allons commencer par du maraîchage, pour assurer la viabilité du projet, le temps que les arbres poussent. Nous mettrons ensuite des animaux sous les arbres." 

Un bassin à spiruline sera aussi installé au cœur de la foret, tout comme des plantes médicinales et aromatiques
Un bassin à spiruline sera aussi installé au cœur de la foret, tout comme des plantes médicinales et aromatiques - Yoann Lang

Née sur un terrain très vallonné, la forêt sera plus ou moins dense. "Au niveau du maraîchage, les arbres seront forcément espacés pour profiter de la lumière. Mais au niveau des arbres fruitiers, il y aura trois arbres au mètre carré." Le deux amis veulent aussi redonner vie à un ruisseau, qui va traverser toute la propriété, pour être autonomes en eau. 

Fruits et légumes de saison, plantes médicinales, miel et œufs

Des poules vivront au pied des arbres, un moyen de désherber naturellement et de récolter des œufs. Un bassin à spiruline sera aussi installé au cœur de la forêt, tout comme des plantes médicinales et aromatiques. "Ces plantes font de très bon couvre-sol pour éviter de désherber", explique Yoann. 

Une ancienne parcelle de monoculture de maïs sera transformée en "corne d'abondance" alimentaire
Une ancienne parcelle de monoculture de maïs sera transformée en "corne d'abondance" alimentaire - Yoann Lang

Cette forêt pourra ensuite être visitée, et les produits seront mis en vente au village, dans des distributeurs automatiques. Pour financer le projet, Yoann et Frank ont fait un emprunt à la banque, mais ils lancent aussi un financement participatif sous forme de cagnotte en ligne.

Les premiers arbres ont déjà été plantés par les deux acolytes, mais il est possible de participer financièrement et de devenir "le parrain" d'un arbre, et de le planter dès début janvier. Les deux Landais espèrent à terme pouvoir créer de l'emploi grâce à cette forêt comestible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess