Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Une mauvaise année pour le cidre en Bretagne

La plupart des vergers bretons ont souffert du gel, au moment de la floraison, au printemps. La récolte de pommes qui doit commencer dans un mois s'annonce mauvaise et inquiète les cidreries de la région.

Avec le gel au mois de mai, les professionnels s'attendent à une mauvaise récolte (illustration)
Avec le gel au mois de mai, les professionnels s'attendent à une mauvaise récolte (illustration) © Radio France - Louis de Bergevin

Finistère, France

Il a gelé au pire moment. La baisse des températures en pleine floraison, au mois de mai, a catastrophé les producteurs de cidre. Ils s'attendent à une mauvaise année. À un mois de la récolte, Guillaume de la cidrerie du Château de Lézergué à Ergué-Gabéric, se souvient du mois de mai particulièrement froid, pas bon pour ses pommes : "quand les températures descendent en dessous de zéro, les fleurs tombent et les abeilles ne peuvent pas pollenniser."

"C'est important quand même d'avoir de l'eau"

Les récents coups de vent qui ont agité la Bretagne ne l'ont pas arrangé non plus : "le 31 juillet, le sol était jonché de petites pommes, qui ne contiennent que de l'amidon, pas de sucre. On ne pourra rien en faire. Cela vient gréver encore une partie de notre récolte".

Le Manoir du Kinkiz explique que les producteurs, qui avaient des bons stocks de l'année dernière, vont devoir faire le dos rond en attendant l'année prochaine.

Constat partagé à Riec-sur-Bélon : Gilles, propriétaire du Pressoir du Bélon, a cependant apprécié la pluie des derniers jours : "l'eau permet de donner du jus, donc c'est important quand même d'avoir de l'eau."

Un quart de la récolte perdu

Mais la production est globalement mauvaise confie Kristof Conan, à Plougastel. Le producteur affirme qu'il a perdu un quart de sa récolte, à cause des coups de vent, du gel et des insectes. D'autant plus rageant que la récolte s'annonçait bonne cette année, les pommiers étaient couverts de fleurs au printemps.