Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Une pollution de rivière dans le pays de Bray entraîne une forte mortalité des poissons

dimanche 19 novembre 2017 à 12:26 Par Sixtine Lys, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Une pollution de rivière inexpliquée dans le pays de Bray entraîne une forte mortalité des poissons. Elle concerne l'Eaulne, dans le secteur de Londinières. Une pisciculture située à Clais a également été touchée.

Il est demandé aux riverains de ne pas prendre de l'eau dans la rivière et d'éviter que les animaux, notamment les vaches, ne viennent s'y abreuver (photo d'illustration).
Il est demandé aux riverains de ne pas prendre de l'eau dans la rivière et d'éviter que les animaux, notamment les vaches, ne viennent s'y abreuver (photo d'illustration). © Maxppp - BENELUXPIX

Clais, France

William Kot est éleveur de truite, il fait partie des ceux qui exploitent la pisciculture de Clais. Vendredi 17 novembre au matin, il fait le tour des bassins comme à son habitude quand il s’aperçoit que tous les bassins qui étaient alimentés par l'eau de la rivière étaient touchés.

On a perdu 1300 kg de truites

"Ça veut dire que tous les poissons étaient morts dans ces bassins là." Il prévient immédiatement la gendarmerie, la police de l'eau et il faut constater la mortalité des poissons par un huissier. "On a perdu à peu près 1300 kg de truites arc-en-ciel, des poissons de taille commercialisable qui sont prêts à vendre. Ça représente un manque à gagner de 8000 à 10 000 euros."

Ça représente un manque à gagner de 8000 à 10 000 euros.

Malgré tout, William s'estime chanceux de ne pas avoir eu beaucoup de stock à ce moment là à la pisciculture. "1300 kg de perte, c'est peu par rapport à ce qu'on aurait pu avoir." Le pisciculteur ne sait pas ce qui a causé cette pollution de l'eau, il attend des retour de la gendarmerie et de la police de l'eau. "Ce serait un choc PH, mais lié à quoi ? Je ne sais pas..."

Il est demandé aux riverains de ne pas prendre de l'eau dans la rivière et d'éviter que les animaux, notamment les vaches, ne viennent s'y abreuver. "Des risques de troubles importants existent pour l'ensemble des animaux susceptibles de s'abreuver dans le cours d'eau", signale la préfecture dans un communiqué.