Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une réglementation plus stricte pour le début de la saison des grenouilles en Franche-Comté

-
Par , France Bleu Besançon
Torpes, France

C'est officiel : la saison des grenouilles rousses commence ce mercredi 1er mars en Franche-Comté. Mais avant d'atterrir dans votre assiette, les batraciens ont été pêchés avec soin. D'ailleurs, une nouvelle réglementation est entrée en vigueur pour mieux protégé l'animal franc-comtois.

La saison devrait durer un peu plus d'un mois et demi en Franche-Comté
La saison devrait durer un peu plus d'un mois et demi en Franche-Comté © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

Les grenouilles débarquent au restaurant. La saison est lancée ce mercredi 1er mars et durera plus d'un mois et demi. Cette année, une nouvelle réglementation est entrée en vigueur au 1er janvier pour mieux protéger la grenouille rousse et lutter contre le braconnage.

150 000 euros d'amende

Désormais, si vous voulez ramasser des grenouilles chez vous, il faut faire une demande à la préfecture. Il y a plusieurs formulaires en fonction de nombre de batraciens prélevés. En dessous de 500, vous devez déclarer votre lieu de pêche et le faire avec des engins : des nasses, des verveux ou encore des épuisettes. Au dessus de 1 500 vous devez déposer une demande de commercialisation.

Si vous prélevez en bord de route ou dans un champs, il vous faut, là aussi, une autorisation pour un maximum de 500 grenouilles. Dans ce cas, attention, vous ne pouvez pêcher qu'entre le 1er mai et le 31 juillet. Les règles sont plus strictes et les amendes beaucoup plus salées en cas d'infraction. Pour dissuader les braconniers, l'amende passe de 15 000 à 150 000 euros.

Une avancée majeure pour les ranaculteurs franc-comtois, comme le confirme Nicolas Cudey, producteur de grenouilles à Torpes (au sud-ouest de Besançon) :

On a fait le ménage chez nous, on a clôturé nos étangs mais il nous manquait cette réglementation pour pouvoir prendre le braconnier sur le terrain, dans les étangs et dans les ruisseaux. Ils vont faire attention parce que, maintenant, ils risquent gros.

"Maintenant, les braconniers risquent gros" - Nicolas Cudey, producteur de grenouilles à Torpes

Vers une origine France de la grenouille ?

Une autre combat est mené par les ranaculteurs de la région. Celui de l'origine des produits. Plusieurs membres du syndicat interprofessionnel aimeraient prendre exemple sur la viande de bœuf, et donc étiqueter leur produits "origine France". En attendant, une première bataille est en passe d'être gagnée. Les restaurateurs qui veulent bien jouer le jeu peuvent indiquer dans leur commerce l'identité de leur fournisseur franc-comtois. L'idée est d'informer les consommateurs sur ce qu'ils ont effectivement dans leurs assiettes. "On a souvent une espèce de tromperie de la part de certains restaurateurs," affirme Jean-Pierre Vieille, le président du syndicat interprofessionnel dans la région.

Dans l'esprit des gens, quand on voit "grenouilles fraîches", on se dit grenouille du pays mais en fait non : elle vient de Turquie, d'Egypte, d'Indonésie. Et pourtant, elle est vendue aussi chère !

De petites pancartes sont donc disposées à partir de ce mercredi 1er mars dans tous les restaurants partenaires. Objectif : confirmer la bonne provenance des produits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess