Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Une tempête détruit une partie de ses serres, un maraîcher varois lance un appel à l'aide

samedi 3 mars 2018 à 19:16 Par Romane Porcon, France Bleu Provence

À Sainte-Anne d'Évenos, dans le Var, un maraîcher lance un appel à l'aide. Dans la nuit de mercredi à jeudi, des vents violents ont détruits plusieurs de ses serres ! Marc Verrilli a 6.000 mètres carrés de serres, une exploitation familiale présente depuis 1969.

Marc et son fils devant les serres détruites par le vent
Marc et son fils devant les serres détruites par le vent © Radio France - Romane Porcon

Évenos, France

Avec les fortes rafales de vent, les structures métalliques sont complètement pliées et des centaines de morceaux de verre jonchent la terre de Marc Verrilli : "Ça a déchaussé la serre, elle est pliée en deux comme si on avait marché dessus. C'est une tornade d'après moi." Le maraîcher est seul pour gérer ses 6.000 mètres carrés de serres. Il a perdu tous les légumes qui étaient sous ses serres. Des mois de travail pour rien et surtout cette catastrophe tombe vraiment au mauvais moment : "Il y a tous les plants qui arrivent, les tomates, les aubergines. On a perdu un gros paquet de marchandises et d'argent pour vivre" 

Besoin de bénévoles et de bennes pour débarrasser les débris

Marc se sent démuni devant ses serres ravagées par la tempête : "Débarrasser ça tout seul, déjà il faut de l'argent parce que ça va coûter je ne sais pas combien et il faudrait des bennes et on a besoin de volontaires." Sa maman Guillène est très émue de voir son fils dans cette situation "Moi j'ai beaucoup de peine pour lui. C'est un travailleur acharné. On espère qu'on va nous aider parce qu'on n'était pas assuré." Trop cher explique Marc, et puis jamais il n'aurait pensé subir des vents aussi violents. Surtout qu'il a l'impression que le sort s'acharne sur lui. 

On a eu la neige, la glace, j'ai sauvé les plantations du gel parce qu'on a pas de chauffage dessous. On a les sangliers on a mis la clôture électrique. Tout allait bien et là le vent et ma serre est plus là.

Marc Verrilli a besoin de main d'oeuvre et des bennes pour débarrasser ce qu'il reste de ses serres. Il espère pouvoir s'appuyer sur le classement de sa propriété en zone de catastrophe naturelle et a déjà sollicité la mairie

Toute sa production de radis est fichue, la serre s'est écroulée sous le vent  - Radio France
Toute sa production de radis est fichue, la serre s'est écroulée sous le vent © Radio France - Romane Porcon