Agriculture – Pêche

Cérémonie de bénédiction de la truffe noire à Uzès

Par Hugo Charpentier, France Bleu Gard Lozère et France Bleu lundi 18 janvier 2016 à 17:18

Bénédiction de la truffe. Illustration.
Bénédiction de la truffe. Illustration. © Maxppp

De magnifiques truffes noires ont reçu dimanche la bénédiction du curé de la cathédrale d'Uzès.

Le "week-end de la truffe d'Uzes" s'est terminé dimanche soir. Véritable diamant noir, la truffe est la vedette depuis 22 ans de cet événement devenu incontournable pour les amateurs et fins gourmets. Dégustations, dîners de gala, achats... Le week-end a été riche en arômes et en émotions. Même si la quantité n'était pas forcément au rendez-vous.

Une cérémonie pour provoquer un miracle ?

"On prédisait une bonne récolte cette année. Mais, là où il y a eu des inondations, il n'y a quasiment rien", relève l'ingénieur Bernard Assenat, conseiller agricole en trufficulture. Cette année, seulement 140 kilos ont été présentés sur les étals du marché d'Uzès.

"La truffe, c'est mystérieux", admet Louis Teule, président de la fédération du Gard de la Truffe. C'est le problème avec ce champignon : son rendement n'est jamais garanti. Alors, comme pour provoquer un petit miracle, le curé de la cathédrale d'Uzès a béni quelques truffes pendant la messe de dimanche matin.

Reportage dans la cathédrale d'Uzès

En attendant un miracle, les trufficulteurs, tels des chercheurs d'or, continuent de chasser le diamant noir. C'est ce qu'on appelle le cavage. Il existe plusieurs techniques qui se pratiquent à l'aide d'un instrument à manche court, le cavadou, du flair d'un chien ou plus rarement encore, du flair d'un porc.

Guy Corriol, le dernier caveur au cochon de la région PACA - Maxppp
Guy Corriol, le dernier caveur au cochon de la région PACA © Maxppp

Le week-end dernier à Uzès,  Guy Corriol, caveur de truffes au cochon a réalisé une démonstration sur la place aux Herbes.

Reportage démonstration cavage au cochon

:

Partager sur :